mercredi 28 juin 2017
Accueil / Saut d'obstacles / Affaire Thornton: la décision de la FEI est-elle juste ?
justice
Le tribunal FEI a enfin rendu son verdict dans l'affaire Thornton (photo: Seabra / Adobe Stock)

Affaire Thornton: la décision de la FEI est-elle juste ?

Nous l’avions presque oublié. L’affaire Kevin Thornton impliquant le cavalier irlandais dans la mort accidentelle de son cheval Flogas Sunset Cruise (LIRE ICI) a enfin trouvé une conclusion. Le tribunal de la Fédération Equestre Internationale a condamné le cavalier à 4 mois de suspension et 5000 CHF d’amende. Trop peu selon certains, trop selon d’autres, le débat fait rage.

Souvenez-vous. Octobre dernier, CSI2* de Cagnes-sur-Mer. Un beau week-end de concours se termine tragiquement. Le gris Flogas Sunset Cruise décède sur la piste de l’hippodrome azuréen , apparemment victime d’une défaillance cardiaque. Les témoins oculaires rivalisent de détails, au point que le comité organisateur publie un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Ce qui devait être un début d’enquête devient vite une chasse à l’homme. Kevin Thornton quitte précipitamment les lieux, et s’exprime quelques heures plus tard dans un média irlandais. Il clame son innocence, soutenu semble-t-il par son propriétaire. Oui mais… Le mal est fait. Montré du doigt par une grande majorité du milieu, son procès pour maltraitance ayant entraîné la mort est mené de manière expéditive par un tribunal populaire composé d’internautes, excédés par de tels faits supposés. Jugé sans pouvoir se défendre, Thornton disparut des écrans radars. La FEI ne put faire autrement que de se saisir du dossier. Vivement critiquée pour son laxisme vis-à-vis des cas de dopage et violence dans le monde de l’endurance, l’institution ne pouvait laisser passer l’affaire sans réagir. Un dossier fut donc ouvert auprès du tribunal FEI.

Trop ou trop peu

Le tribunal FEI a déclaré que le « comportement du cavalier était allé au-delà de l’acceptable vis-à-vis d’un cheval. (…) Le cheval a été cravaché de manière répétée, avec force et excès, et clairement plus de trois fois comme l’a indiqué M. Thornton« . La FEI a indiqué que « même si le cheval avait survécu, un dossier aurait été ouvert pour maltraitance d’un cheval« . Toutefois, l’autopsie pratique sur le cheval n’a pas permis de mettre en évidence les causes réelles de sa mort. La FEI s’est donc bien gardée de déclarer Thornton coupable d’avoir tué son cheval.

4 mois et 5000 CHF, est-ce vraiment une condamnation suffisante ? Si l’on se fie aux commentaires des internautes, évidemment non. La secrétaire générale de la FEI Sabrina Ibanez va d’ailleurs dans leur sens en déclarant qu’elle aurait « espéré une sanction plus lourde. (…) Nous avions demandé une suspension de 2 ans mais nous respectons l’indépendance du tribunal. » Une façon pour la direction de la FEI de se racheter et de se démarquer d’un tribunal FEI a priori encore trop indulgent.

Plusieurs questions restent en suspens. Kevin Thornton a été reconnu coupable de maltraitance mais n’a pas été jugé responsable de la mort de son cheval. Les résultats de l’autopsie n’ayant jamais été rendus publics, impossible de savoir si des éléments auraient pu confirmer sa responsabilité ou au contraire le laver de tout soupçon. En l’état de nos connaissances sur le dossier, si maltraitance il y a eu, 4 mois sont-ils réellement suffisants ? D’autres cavaliers par le passé ont écopé de bien plus (un fameux suisse aujourd’hui repenti et parmi l’élite en paya le prix). Faut-il y voir une trop grande magnanimité de la part du tribunal FEI ? Kevin Thornton bénéficie-t-il de protections ou d’arguments non portés à notre connaissance ? L’absence de preuves tangibles et de liens concrets entre ses actes et la mort de Flogas Sunset Cruise laisse-t-elle planer le doute sur sa vraie responsabilité ?

De deux choses l’une : ou Kevin Thornton a maltraité son cheval et l’a poussé au-delà de ses limites, entraînant son décès, et il doit être suspendu pour une durée significative, voire à vie, décourageant toute autre personne de faire pareil (les procès du même genre en Grande-Bretagne sont légions) ; ou aucune preuve ne permet de faire le lien entre son comportement et la mort de Flogas, et l’irlandais doit être blanchi ou simplement sensibilisé au respect du règlement et du bien-être des chevaux. Si le tribunal FEI était remplacé par un tribunal populaire, nul doute que Thornton, preuves à l’appui ou non, ne remettrait pas un pied à l’étrier d’ici un moment. La vérité ne sortira certainement jamais ou bien trop tard pour que justice soit rendue de manière objective à Flogas Sunset Cruise.

Suggestions

montginoux

Mathilde Montginoux et Timothée Bost sacrés chez les cavalières et les Pro3

Mathilde Montginoux et Tomtom Floreval remportent le Championnat de France des Cavalières. Dans le Championnat …