samedi 19 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Le Brésil et l’Allemagne au top, la France tient la pression !

Le Brésil et l’Allemagne au top, la France tient la pression !

Première journée de saut d’obstacles aujourd’hui à Deodoro et premières désillusions pour certains couples. Si plusieurs équipes de tête ont passé sans encombre cette première manche des Jeux olympiques, la France, malgré deux sans-faute, a encore accumulé les problèmes.

Soixante-quinze couples étaient au départ toute la journée de la première manche des épreuves de saut d’obstacles, qualificative pour la compétition individuelle et déterminante pour l’ordre de passage des équipes mardi. Si certaines équipes ont fait forte impression dés ce premier jour, les surprises n’ont pas manqué, de quoi offrir du beau spectacle au public enfin nombreux dans les tribunes du stade de Deodoro. C’est par un sans-faute, signé Christian Ahlmann et Taloubet Z, que les Allemands entraient dans la compétition, rapidement suivi par les premiers parcours parfaits américains, Kent Farrington avec Voyeur, français, Philippe Rozier avec Rahotep de Toscane et brésiliens, Stephan de Freitas Barcha avec Landpeter Do Feroleto. Si les sans-faute ne se sont donc pas trop faits attendre, les fautes se sont elles aussi accumulées très vite et plus particulièrement sur la rivière, l’oxer numéro 9 et le double en numéro 11. Ils ne seront pas moins de six couples à se faire éliminer dés cette première manche et ainsi voir leurs chances individuelles voler en éclat, et pas des moindres. Le Néerlandais Jur Vrieling, ne parviendra pas à franchir ce double, avant dernier obstacle et dernière combinaison de ce parcours, avec Zirocco Blue. Pire encore, le champion du monde par équipes en titre sera disqualifié de cette première manche pour utilisation abusive de la cravache. Pour autant, le couple sera bien au départ de la première manche de l’épreuve par équipes mardi. Un scénario qui se répètera avec le Belge Nicola Philippaerts, lui aussi éliminé sur le dernier double avec Zilverstar T et disqualifié pour utilisation abusive des éperons. D’autres grands noms ont accumulé de gros scores, comme le champion d’Europe 2011, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson, qui en finissait avec seize points d’Unita ou encore les huit points de la Portugaise Luciana Diniz avec Fit For Fun 13.

Pénélope Leprevost, la chute incompréhensible

La pression olympique a certainement joué un très grand rôle dans cette première journée, qui s’est terminée avec vingt-cinq sans-faute au final. Rien à signaler du côté du champion olympique en titre, le Suisse Steve Guerdat, qui a avalé ce tour avec Nino des Buissonnets, tout comme les Allemands Daniel Deusser avec First Class et Meredith Micheals-Beerbaum avec Fibonacci, les Suédois Peder Fredricson avec All In et Henrik von Eckermann avec Yajamila, les Brésiliens Alvaro Doda de Miranda avec Cornetto K et Pedro Veniss avec Quabri de l’Isle ou encore le champion olympique 2008, le Canadien Eric Lamaze avec Fine Lady 5. Tout va bien aussi chez les Bleus puisqu’après le sans-faute signé par Philippe Rozier, Kevin Staut ne commettait qu’une petite faute sur le dernier obstacle avec Rêveur de Hurtebise, avant que Roger-Yves Bost ne viennent renforcer la confiance tricolore avec un parcours parfait de Sydney Une Prince. Mais c’était sans compter sur la malchance qui poursuit les Bleus depuis une semaine ici au Brésil. Après le forfait de Simon Delestre et Ryan des Hayettes, Flora de Mariposa, la jument de Pénélope Leprevost, a montré des signes de coliques la veille de cette première manche. Finalement en forme pour aborder ce parcours, la fille de For Pleasure a sauté la première partie du parcours de façon incroyable avant de trébucher à la réception de l’oxer numéro 9 et de laisser ainsi sa cavalière à terre. Le sort s’acharne sur l’équipe de France et la Française se voit donc éliminée de la compétition individuelle. Reste maintenant à se remotiver pour la première manche par équipes de mardi, dans laquelle les chances tricolores sont encore importantes. Une épreuve qui sera ouverte par les Ukrainiens et fermée par les Allemands et les Brésiliens. La France s’élancera donc en milieu de manche.

A Rio, Elodie Muller

Retrouvez les résultats complets ici (https://www.rio2016.com/en/equestrian-schedule-and-results)

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …