samedi 19 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Un cheval de moins pour Luciana Diniz
Lady Lindenhof, alias Nangaye de Kergane, se consacrera à la reproduction (© Xavier Boudon)
Lady Lindenhof, alias Nangaye de Kergane, se consacrera à la reproduction (© Xavier Boudon)

Un cheval de moins pour Luciana Diniz

Décidément, cet automne ne réussit pas à la cavalière portugaise. Après l’annonce de sa blessure qui la tient éloignée des terrains, elle perd cette fois l’une des juments qui lui permit de s’illustrer au plus haut niveau : Lady Lindenhof, alias Nangaye de Kergane. Celle-ci va se consacrer désormais entièrement à la reproduction.

Née en 2001 chez Louis Menier dans le Morbihan, Nangaye de Kergane a débuté à 5 ans sur le circuit jeunes chevaux sous la selle d’Alexandra Rantet. Auteure de 13 parcours sans faute, finaliste à Fontainebleau, elle enchaîne avec une bonne saison de 6 ans et le titre de vice-championne du CIR du Lion d’Angers. A nouveau finaliste, elle échoue sur le Grand Parquet. Très vite, elle apparaît sur les épreuves internationales dès la fin de son année de 6 ans et s’illustre en épreuves Pro2. La petite alezane (1,58m !) se révèle vraiment mi-2009 lors du CSI1* de Challans où elle termine 3e du Grand Prix. A 9 ans, elle participe aux CSI3* de Villeneuve Loubet puis de Lummen (BEL) où elle se classe dans des épreuves à 1,50m. La fille de Grand Chef Bleus permet à sa cavalière de goûter au haut niveau, avec plusieurs victoires et classements en grands prix 2*/3*, dont celui de Dinard où Xavier Marie, propriétaire du Haras de Hus, la repère. Il l’achète en octobre 2011 et la confie à Kevin Staut. Le nouveau couple se classe immédiatement, avec une 11e place dans le Grand Prix Coupe du Monde de Lyon et une 7e à Vérone. Il enchaîne les 5* : Paris, Genève, Malines, Zurich, Bordeaux, Göteborg, Doha, La Baule. La petite bombe, au look de poney Barbie, séduit Edouard de Rotschild qui la propose à « sa » cavalière fétiche, Luciana Diniz.

Comme elle le confie sur son site, celle-ci recherchait justement une jument pour compenser la forte proportion d’étalons et de hongres dans son écurie. Nangaye était à vendre, cela tombait bien ! La vente fut vite entérinée et Nangaye rebaptisée Lady Lindenhof, du nom de l’écurie que venait d’intégrer Luciana en Allemagne.

Sa petite taille ne l’empêchait pas de rivaliser avec les plus grands. Elle mena Luciana sur tous les plus beaux terrains du monde, d’Aix la Chapelle à Londres, de Miami à Shangai. La dernière apparition du couple remonte au CSI2* d’Aix-la-Chapelle en avril dernier.

Très attirée par les méthodes parallèles, la portugaise fit voir sa protégée à une « chuchoteuse ». Celle-ci indiqua que la jument avait selon elle besoin d’une pause côté concours. Nangaye fut donc en vacances quelques temps. « J’ai senti qu’elle ne donnait pas tout ce qu’elle pouvait. Une fois encore j’ai contacté la chuchoteuse pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Elle m’a appris que Lady avait eu 11 poulains par transfert d’embryon mais n’avait jamais porté un poulain. Elle veut être maman ! Nous avons donc décidé de la mettre à la retraite même si elle aurait pu continuer encore un peu. J’ai le sentiment qu’elle sera plus heureuse comme mère que comme cheval de sport.« 

Nangaye de Kergane a en effet produit 11 poulains dont 7 indicés en saut d’obstacles : Sangali de Kergane (ISO 145, finaliste à 5/6 ans), Vegas Flamingo (ISO 134), Unladylike (ISO 129), Souad de Kergane (ISO 127), Sushi de Kergane (ISO 115), Scala de Kergane (ISO 111) et Airelle Flamingo (ISO 107). 4 autres produits, dont 3 nés en 2011, sont encore à venir sur les terrains.

Nangaye de Kergane entame ainsi sa seconde vie de poulinière au Haras de Meautry, près de Deauville, où elle rejoint une autre ancienne monture de Luciana, Suzie Quattro.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …