mardi 20 août 2019
Accueil / Près de chez vous / Basse-Normandie / Coupe du Monde: Epaillard récite son Quatrain

Coupe du Monde: Epaillard récite son Quatrain

Commençons par le positif : la victoire d’un tricolore sur l’avant-dernière étape du circuit Coupe du Monde. Certes, le public attendait davantage de voir briller les champions olympiques. Mais ce soir, la compétition était très ouverte et a permis à Julien Epaillard de gagner son premier Grand Prix Coupe du Monde de sa carrière déjà bien remplie.

Pas moins de 19 barragistes sur 39 partants…de quoi donner une sérieuse migraine aux programmateurs TV ! Erreur de parcours ou de chrono ? A la question de savoir si le temps accordé était trop long, le chef de piste italien Uliano Vezzani eut cette réponse étonnante : « Le chrono ne doit pas déterminer le nombre de sans faute« . Une ou deux secondes plus court, le temps aurait immanquablement engendré quelques fautes supplémentaires, car obligeant les concurrents à s’activer un peu. A ce rythme-là, autant supprimer le chrono ! Le débat est ouvert, ou devrait l’être en urgence afin de déterminer l’objectif principal de ces épreuves : être sélectives en vue d’une finale souvent éprouvante ou être assez ouvertes pour permettre à de jeunes pousses d’éclore….?

Julien Epaillard savait qu’avec ce nombre de finalistes, sa mission devenait ardue. Mais ceux qui le connaissent savent qu’il ne cède jamais, surtout lorsqu’il s’agit d’être le plus rapide. Son amour des courbes parfaites l’amènent toujours à signer les temps les plus serrés. 8e à s’élancer, il devait impérativement tout tenter. A ce moment-là, Leopold van Asten (NED) tenait la tête sur Zidane après avoir réussi le premier sans faute du barrage. Si Julien parvenait à ses fins, il mettait une pression maximum sur ses adversaires. Après son passage, Bosty savait déjà qu’il serait compliqué de le battre. Son pronostic se révéla juste. Christian Ahlmann, Steve Guerdat, Denis Lynch, et même Daniel Deusser, l’actuel n°1 mondial, se cassèrent les dents sur le barrage. Le vertical Equidia Life suivi du double ruinèrent pas mal d’espoirs. Finalement, tous se résignèrent. La victoire était promise au cavalier et au cheval de la Laiterie de Montaigu, un Quatrain de la Roque de retour après une saison 2016 de tatônnements.

Souvent classé lors de ses sorties en Coupe du Monde, Leopold van Asten (NED) récolte enfin les fruits de ses efforts. 2e sur Zidane, il devance le Champion d’Allemagne jeunes cavaliers, Guido Klatte. Même s’il n’est que 295e mondial à l’heure actuelle, il revient de l’étape Coupe du Monde de Leipzig avec une 7e place, et a désormais son billet pour la finale en poche.

La bonne surprise de cette édition 2017 est la 6e place du régional Aldrick Cheronnet. Un peu surpris d’être au barrage, l’aquitain a savouré son double sans faute avec le bon Tanael des Bonnes. Julien Gonin prend la 10e place associé à Soleil de Cornu CH. Quand à Timothée Anciaume, une erreur d’appréciation sur le n°1 au barrage a privé le normand d’un classement mérité.

Au classement général de la Coupe du Monde, le duo de tête ne change pas : Kevin Staut et Lorenzo de Luca (ITA) iront à Omaha. Grâce à sa 4e place, Denis Lynch (IRL) remonte au 3e rang, désormais suivi de Ludger Beerbaum (GER). Steve Guerdat (SUI), 5e, est maintenant ex aequo en points avec Guido Klatte (GER), suivis par Grégory Wathelet (BEL).

Classement de l’épreuve: CLIQUEZ ICI.

Classement Coupe du Monde: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …