vendredi 15 novembre 2019
Accueil / Près de chez vous / Basse-Normandie / CPEDI Deauville : Troisième place pour l’équipe de France de para-dressage
CPEDI
© Alleaume Gilles CPEDI Deauville 2017. Grade IV. José LETARTRE (FRA). SWING ROYAL*ENE-HN.

CPEDI Deauville : Troisième place pour l’équipe de France de para-dressage

Les para-dresseurs avaient rendez-vous ce week-end au Pôle International du Cheval où se jouait la première compétition internationale de la saison, le CPEDI*** de Deauville.

Objectif atteint pour l’équipe de France qui décroche la troisième place. En choisissant des cavaliers expérimentés pour former l’équipe, l’idée était d’obtenir un maximum de points dès cette première Coupe des Nations, qualificative pour les Championnats d’Europe de Göteborg en août prochain.

José Letartre/ Swing Royal-ENE*HN, propriété de l’IFCE, en Grade IV, Céline Gerny/Landiro, propriété de Sophie Gérard Bartolo, en Grade II ainsi que Thibault Stoclin/Uniek, propriété de Handi Equi’ Compet et Léa Sanchez/Rhapsodie-ENE*HN, propriété de l’IFCE, en Grade I de défendre les couleurs de la France. Une équipe qui a su séduire les juges et accumuler 403,632 points sur la Team Test du vendredi et l’Individual Championship de samedi, lui permettant ainsi de décrocher le bronze derrière la Grande-Bretagne (431,671 pts) et l’Italie (418,548 pts).

Fanny Delaval, Chef de l’Equipe de France de para-dressage se dit bien entendu heureuse de cette 3ème place : « Nous sommes satisfaits de nos cavaliers qui ont accompli leur mission sur cette première compétition de l’année. Nous sommes cependant conscients qu’il reste beaucoup de travail et qu’il faut encore progresser pour atteindre de meilleures moyennes et concurrencer les leaders. Ce CPEDI avait aussi pour but de passer nos troupes en revue et de connaitre le sentiment du jury afin de donner à chacun des axes d’amélioration. Rendez-vous donc dans 15 jours au CPEDI*** de Waregem avec, nous l’espérons, déjà une marge de progression. »

Alain Soucasse, coordinateur du para-dressage : « La France peut s’enorgueillir de la parfaite organisation du CPEDI*** Deauville par l’association d’Handi Equi’ Compet. Le cadre est tout à fait adapté à ce type d’épreuves et l’équipe du concours, forte de son expérience, offre une organisation fluide et à la hauteur des ambitions du para-dressage. Au niveau sportif, Deauville est la première compétition de la saison et sert donc d’évaluation après les Jeux Paralympiques de Rio. C’est une remise en route, une appréciation de certains nouveaux couples. Il était important pour nous de pouvoir faire un bilan avant les trois autres CPEDI*** qui font partis du parcours de sélection pour les Championnats d’Europe de Gôteborg. »

José Letartre « Je suis content de Swing Royal-ENE*HN, qui a été très présent sur ce concours. Nous avons par le passé obtenu de meilleures notes mais il a fait preuve d’une belle régularité sur les trois tests en se maintenant entre 68% et 69%. Nous avons quatre échéances pour nous qualifier aux Championnats d’Europe, notre objectif de l’année. Swing Royal*ENE-HN a parfois tendance à passer derrière moi en entrant sur le rectangle de dressage, j’espère donc le retrouver avec la même envie à Waregem dans 15 jours. »

Thibault Stoclin : « Deauville était réellement un concours de mise en route pour la saison internationale, cela nous a notamment permis de dérouler les nouvelles reprises que je trouve plus techniques. Avec l’aide de Philipe Célérier, l’entraineur national de l’équipe de France de para-dressage, nous avons déjà trouvé des solutions pour améliorer certains points et cela s’est ressenti dimanche sur la Freestyle où nous sortons à 69,600%. Nous allons travailler dans ce sens pour Waregem. »

Céline Gerny : « Je suis ravie de Landiro qui s’est très bien comporté tout au long des 3 jours. Notre objectif était de l’acclimater au monde du concours, de voir comment il se comportait sur un rectangle. Cela n’a fait que conforter ce que l’on pensait de lui, il a un très bon tempérament et a pris de plus en plus confiance au fil des épreuves. Les notes s’en sont ressenties puisque je commence à 64,667% et finis à 67,933%. »

Léa Sanchez : « Je suis heureuse d’avoir retrouvé Rhapsodie-ENE*HN et de notre week-end dans sa globalité. Nous avions fait moins de compétitions en 2016 et Deauville signait notre retour. L’objectif était de tourner entre 68% et 70% et nous y arrivons le dimanche dans la Freestyle en terminant à 68,767%. J’ai envie de progresser et surtout de prendre du plaisir. »

Aux côtés de l’équipe tricolore, 4 autres cavaliers français étaient à Deauville et défendaient leurs chances en individuel. Il s’agit de Camille Jaguelin (Grade IV) et Amandine Mazzoni (Grade III) qui participaient à leur première compétition internationale et venaient avant tout pour se former, mais aussi de Samuel Catel et Vladimir Vinchon qui testaient ici leurs nouvelles montures Smart du Hans, propriété du cavalier et Richardz du Loing, propriété de Camille Audo, sur les reprises du Grade IV.

Prochaine échéance, le CPEDI*** de Waregem en Belgique qui se déroulera du 19 au 23 avril.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …