jeudi 19 octobre 2017
Accueil / Saut d'obstacles / CSI3* Tétouan: Nadja Peter-Steiner passe la 6ème !
steiner
Nadja Peter Steiner aux anges après sa victoire à Tétouan (photo: Xavier Boudon)

CSI3* Tétouan: Nadja Peter-Steiner passe la 6ème !

Fidèle parmi les fidèles du Morocco Royal Tour, la cavalière suisse a enfin décroché le trophée suprême de cette première étape marocaine. Bien que première qualifiée pour la seconde manche, l’ordre de départ inversé lui permit de coiffer au poteau le belge Dominique Hendrickx. L’olympique Karim Elzoghby complète le podium. Alexandra Paillot et sa prometteuse Lumina terminent au pied du podium.

L’émotion était forte sur la magnifique piste de la Garde Royal de Tétouan. Au terme d’un week-end archi-dominé par l’italien Emanuele Gaudiano, le public s’attendait à le voir une nouvelle fois disputer la victoire. Une barre à terre le priva de deuxième manche. Pius Schwizer (SUI) fit de même mais son chrono ultra rapide lui permit d’accrocher le train des 14 meilleurs qualifiés pour la seconde manche. Leonard de la Ferme CH rectifia son erreur pour finir à la 10ème place, deux rangs devant l’unique marocain qualifié, Samy Colman. Car oui, le leader local Abdelkebir Ouaddar ne fut pas brillant. La nouvelle génération pousse et c’est tant mieux !

Max Thirouin à une barre de la victoire

Lui aussi dans son bel uniforme de carabinieri, Emanuele Massimiliano Bianchi fut le premier à signer un double sans faute. Mais son chrono de 48.70, bien au-delà des 46.60 du jordanien Ibrahim Hani Bisharat (4+0 pts, 11ème), laissait penser qu’il était possible de le battre. Karim Elzoghby boucla le parcours en 47.30 associé à Caveman DH Z. Puis Dominique Hendrickx (BEL) signa un tracé rapide avec Colina Pijnvenhof Z, 50 centièmes plus vite, suffisant pour prendre les commandes. Mais ce soir, Nadja Peter Steiner (SUI) avait choisi de prendre des risques. Comme lui lança le belge Gaëtan Decroix en sortie de piste, « à galoper comme ça vers le dernier oxer, soit ça passait et tu gagnais, soit tu t’écrasais dans l’obstacle« . Aujourd’hui, la chance était de son côté, de quoi lui donner le sourire pour le reste de la tournée.

Côté français, la belle surprise vint d’Alexandra Paillot. La toujours discrète cavalière avait misé sur Lumina, une jument westphalienne qu’elle monte depuis mi-2016. Déjà présente à Tétouan l’an passé, la jolie bai n’avait disputé que les épreuves intermédiaires. Son double sans faute facile cet après-midi promet de belles choses pour la suite de sa carrière…et surtout celle de sa partenaire. Lumina devrait seconder efficacement Polias de Blondel et Tonio La Goutelle lors des prochaines échéances. L’autre tricolore à s’être mêlé à l’affrontement final est le sympathique Max Thirouin. Heu-reux comme un gamin d’être là pour en découdre, il a tenté sa chance mais une faute sur l’avant-dernier le prive de victoire. Car son chrono de 44.33 était de loin le meilleur !

La réaction de Nadja Peter Steiner

« Saura est incroyable, la jument a réalisé une saison extraordinaire. Elle était aux Championnats d’Europe où nous avons gagné la médaille de bronze par équipe. Elle était aussi à Aix-la-Chapelle. Jusqu’à présent, c’était une jument plutôt lente, pas trop dans la vitesse. Aujourd’hui, c’était la première fois qu’elle courait un barrage avec de la vitesse. Elle a joué le jeu de façon formidable. Nous allons pouvoir commencer à monter en niveau et aller un peu plus vite. Je viens ici depuis la première année et je reviens à chaque fois avec passion. Ce sont un peu mes vacances de l’année après une grande saison. Ce sont des concours extraordinaires, on se sent bien, le public est super, c’est un plaisir de revenir chaque année.« 

Suite du Morocco Royal Tour dès jeudi prochain à Rabat, où se jouera la Coupe des Nations programmée vendredi (plus d’infos ICI).

Classement complet Grand Prix CSI3*-W: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

taverne

La Taverne des Alsaciens: l’abus d’Alsace, sans modération !

Ils ont fait les belles heures de la Grande Semaine de Pompadour. En moins d’une …