samedi 19 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / CSIW Helsinki (FIN): Billot héros du grand nord
Mathieu Billot riding Shiva dAmaury Photo Satu Pirinen/FEI

CSIW Helsinki (FIN): Billot héros du grand nord

Certes, il lui a manqué un peu plus d’une seconde pour réaliser un exploit. Mais l’arène finlandaise était promise à celui qui l’avait dominée l’an passé. La performance de Mathieu Billot, 2e avec Shiva d’Amaury, a été éclipsée par celle de Romain Duguet (SUI), déjà vainqueur l’an dernier avec Quorida de Treho.

Helsinki, comme Oslo, permettent souvent à quelques outsiders de s’illustrer, les ténors étant accaparés par d’autres échéances importantes…ou par l’envie de faire une pause avant de repartir de l’autre côté de la planète. Au point que les organisateurs ont ouvert les vannes et proposé des places aux nations souhaitant envoyer des cavaliers hors quota. Ce fut le cas de la France qui en a envoyé 5, dont Julien Anquetin, invité surprise, qui a pu ainsi goûter au très haut niveau.

Comme dimanche dernier en Norvège, le chef de piste a vu un peu large dans ce Grand Prix Coupe du Monde. 15 barragistes, c’est mieux que 20, mais toujours un peu trop pour 36 partants. Et comme à Oslo, le public ne vit que peu de débutants se qualifier pour le barrage. Le premier à obtenir son billet fut Shane Breen (IRL) avec Market Irminka suivi une minute trente plus tard par Yuri Mansur (BRA). Le brésilien gravit peu à peu les échelons avec sa bonne Babylotte, et se rapproche de son objectif 2017 : intégrer le top 100 mondial. Suivirent un italien, deux belges, deux allemands, deux hollandais, deux suisses…et 3 français ! Car si Julien Anquetin a eu du mal à rivaliser avec son Pompon Rouge, Mathieu Billot rejoignit sans problème Kevin Staut et Olivier Robert pour la finale au chronomètre, aidé du puissant Shiva d’Amaury.

La banderille fut suisse

Breen puis Mansur puis Govonni ne purent éviter une faute. L’irlandais pouvait pester car son temps lui aurait permis d’accrocher la 2e place finale (contre une 8e). Les trois premiers à partir sur ce barrage ne tardèrent pas à s’apercevoir qu’ils n’avaient pas si mal fait que ça. Olivier Robert et son Anglo-arabe Quenelle du Py fautèrent également (12e), tout comme Maikel van der Vleuten (NED), 8e ex aequo avec Shane Breen, et Niels Bruynseels (BEL), qui termina plus rapide des 4 points avec Cas de Liberté. Leopold van Asten (NED) envoya deux barres à terre (15e), avant que Pieter Devos (BEL), l’homme en forme en ce début de saison indoor, ne boucle le parcours sans pénalité en 32″92. Steve Guerdat (SUI) n’est pas homme à se laisser impressionner. Et même si sa Bianca est encore un peu verte, elle n’en possède pas moins un très gros potentiel. La fille de Balou du Rouet laisse toutes les barres sur leurs taquets…mais franchit l’arrivée avec moins d’une seconde de retard (5e). Hasard des listes, Romain Duguet (SUI) entra en piste juste derrière le jurassien avec sa bonne Quorida de Treho. Trente secondes plus tard, le couple sortait de piste dans le siège de leader avec deux secondes d’avance sur Devos. Kevin Staut (Aran) manqua de chance, et aurait pu monter sur le podium à la place de la dernière à s’élancer, Meredith Michaels-Beerbaum (GER), auteure d’un sans faute parfait avec Comanche, si Aran n’avait pas fauté.

Romain Duguet a savouré ainsi sa seconde victoire d’affilée dans la petite arène finlandaise. « Oui la piste est étroite, mais Quorida est rapide au sol et vraiment réactive, elle est pleine de qualités. Je la monte depuis qu’elle a 7 ans. Elle en a 12 maintenant et a toujours vécu dans mes écuries, nous formons une équipe. Ce qu’il y a de mieux avec elle, c’est qu’elle essaie toujours de faire de son mieux lors des grands jours. »

Après Oslo et Helsinki, Romain Duguet pointe à la 4e place du classement Coupe du Monde, dominé par Pieter Devos (BEL), suivi de Meredith Michaels-Beerbaum (GER) et Steve Guerdat (SUI). Mathieu Billot est le premier français (6e) loins devant Kevin Staut (17e). La caravane de la Coupe du Monde prend ses quartiers cette semaine à Lyon avant de se diriger vers Madrid puis Genève.

Classement de l’étape: CLIQUEZ ICI.

Classement provisoire Coupe du Monde: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …