vendredi 22 novembre 2019
Accueil / Complet / Devoucoux Indoor Derby: Laghouag vole sur Pégase
© Gilles Alleaume

Devoucoux Indoor Derby: Laghouag vole sur Pégase

Spectaculaire et difficile, la deuxième édition du Devoucoux Indoor Derby a attiré plus de 5000 spectateurs et autres curieux, profitant de la transformation du paddock en véritable parcours de cross.

Devenu LE rendez-vous du vendredi soir du Jumping de Bordeaux, le cross indoor voyait cette année son barème C transformé en barème A au chrono, un détail qui n’aura pas empêché le souriant Karim Florent Laghouag de s’imposer avec Pégase du Tuc.

Sur un tracé de Pierre Michelet, qui officiera à Rio lors des prochains Jeux olympiques, les vingt-et-uns couples au départ de cette seconde édition du Devoucoux Indoor Derby, auront eu fort à faire pour trouver les clés du sans-faute. Les premiers à réaliser le parcours idéal seront Sydney Dufresne et Looping de Buissy. Se connaissant parfaitement bien, ils ont gagné du temps à chaque instant. Soignant le vertical désigné comme juge de paix avant d’attaquer l’ultime ligne, ils auraient certainement dû s’envoler vers la victoire. Oui mais voilà, un couple en particulier n’avait pas l’intention de les voir monter sur la plus haute marche du podium. En signant un parcours exemplaire, Karim Florent Laghouag et Pegase du Tuc n’auront pas manqué ce rendez-vous du début de saison. Lancé à mi- épreuve, le cavalier tricolore aura pris son temps en première partie, avant de revenir à pleine vitesse dans l’arène survoltée du parc des expositions. Et l’expérience du Nordiste, cinquième l’an passé et quatrième à Genève, a payé. Avec un tracé parfait, il est tout simplement plus rapide de deux secondes.

Nicolas Touzaint et Lesbos, le retour! 

Dernier à partir, l’Angevin a proposé un véritable feu d’artifice au public bordelais. En selle sur Lesbos, de retour au plus haut niveau et engagé sur le Grand National de Tartas dans trois semaines, il signe le troisième temps de référence et un sans-faute magistral. Le Néerlandais Tim Lips aura lui assuré son sans-faute. Avec Vakarlos, le cavalier de l’équipe des Pays-Bas termine à plus de douze secondes du grand vainqueur de la soirée. Les gagnants de la première édition, Eddy Sans et Nakin de la Hurie, auront  manqué de chance dans la seconde partie du parcours, réalisant deux fautes sur les obstacles « barrés ». Quel dommage pour les récents lauréats de l’épreuve de Genève, ovationnés alors qu’ils devançaient de près de six secondes Sidney Dufresne avant leurs fautes. De son côté, Eric Vigeanel peut s’en vouloir. Après un début de tour très rapide, le cavalier de l’équipe de France franchissait l’obstacle numéro 11 à huit centièmes de la pôle position. Oui mais voilà, une barre de Kalin de Burgo en revenant dans le grand couloir d’entrée de piste coûtera très cher au couple, qui reste donc aux pieds du podium, malgré une dernière ligne très acrobatique. Autre français au départ, Cédric Lyard aura lui aussi essayé jusqu’au bout de conserver le sans-faute, indispensable pour l’emporter. L’ultime vertical sur bidet aura eu raison de la copie parfaite rendue par Rejane du Grasset sur l’ensemble du tour. Avec quatre points et un temps proche de celui de Sidney Dufresne, le couple prend la sixième place. Pour Aurélien Leroy, jeune cavalier issu de la génération montante de l’équipe de France de concours complet, la septième place qu’il décroche avec Rhexia de Petra est largement méritée et laisse présager de belles choses. Enfin, Stanislas de Zuchowicz prend la huitième place avec Qogoun des Ibis.

DK & EM

Retrouvez les résultats ici (http://eventcontent.hippoonline.de/987/987online1FRA.htm?style=longines)

Suggestions

vairano

Magnifiques performances françaises à Vairano !

Les Tricolores n’ont pas démérité lors du CICO 3* de Vairano. La France remporte la …