jeudi 19 octobre 2017
Accueil / Complet / Disparition tragique de Maxime Debost
Maxime Debost
Maxime Debost, mort dans l'exercice de sa passion (photo: Floriane Leroy)

Disparition tragique de Maxime Debost

Alors qu’il disputait l’épreuve de cross du CCI1* de Chateaubriant, le cavalier français Maxime Debost est décédé des suites de sa chute avec son cheval Qurt de Montplaisir. Le comité organisateur en accord avec la FFE, la FEI et les représentants des cavaliers a décidé de suspendre l’épreuve jusqu’à demain matin et d’annuler deux des épreuves amateur prévues ce jour. C’est un choc dans le monde du concours complet qui perd un professionnel talentueux et un jeune papa.

Il allait fêter ses 30 ans le 22 décembre prochain. Il affichait déjà une jolie carrière et avait un bel avenir devant lui surtout depuis son installation à Rambouillet. Malheureusement le sort en a voulu autrement. Mort dans l’exercice de sa passion pourrait-on lire sur son épitaphe. Un énième cross, un obstacle anodin comme tant d’autres, un cheval sûr – son cheval de coeur et de tête -, et tout d’un coup le temps s’arrête. Les coeurs s’emballent, les mains transpirent, les gorges se serrent. Les gens courent, crient. Les idées s’emmêlent, les esprits s’échauffent. On espère, on croit, on prie. Puis la réalité nous rattrappe. Dure et cruelle mais bien là. Un être que l’on connaissait et appréciait, que l’on côtoyait en toute simplicité, modeste et travailleur, nous a quitté. Violemment comme l’est la mort, toujours injuste lorsqu’elle survient ainsi sans prévenir.

Maxime appartenait à ces personnes vraies, discrètes. Un travailleur de l’ombre, patient. Jeune papa d’un petit Raphaël dont la maman ce soir aura un conte bien différent à lire à son fils. Une histoire de ciel et d’étoiles où son papa vole sur le dos de Pégase.

Toutes nos pensées vont à ses proches en cette difficile épreuve.

Suggestions

taverne

La Taverne des Alsaciens: l’abus d’Alsace, sans modération !

Ils ont fait les belles heures de la Grande Semaine de Pompadour. En moins d’une …