vendredi 22 novembre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Euro Children : l’Allemagne en Or, la France cinquième
© Herve Bonnaud - FEI

Euro Children : l’Allemagne en Or, la France cinquième

Le réveil au quatrième jour de compétition doit être dur pour les bleuets tricolores qui ont manqué de peu hier un sacre attendu. Alors qu’ils avaient dominé la première manche, le clan tricolore a connu de multiples mésaventures avant de voir l’Allemagne, l’Angleterre et la Pologne monter sur le podium. 

Qu’est-il arrivé à l’équipe de France children entre la première manche et la seconde de l’épreuve par équipes hier ? « Une maudite palanque bleue » explique Olivier Bost sur son profil Facebook. Car tout avait si bien commencé. Au petit matin, les  bleuets  avaient réussi à conserver un score vierge au terme de la première manche. L’Allemagne et l’Italie se partageaient la seconde place avec un point de temps dépassé. Les choses semblaient alors très bien engagées pour le clan tricolore qui pouvait rêver d’un podium, voir de l’or Européen. Oui, mais voilà si, passionnant sont les sports équestres, ils sont aussi une véritable dramaturgie shakespearienne, et le scénario de la seconde manche va très vite transformer le rêve en désillusion. L’Allemagne impériale.

Et alors qu’Edward Lévy avait réalisé le sans-faute dans la seconde manche du championnat Jeune Cavalier un peu plus tôt, le clan d’Olivier Bost va se heurter à une palanque bien réticente. Ouvreuse tricolore pour l’individuel, Jeanne Sardant va sortir de piste avec 4 points de pénalité. Une pénalité sans incidence pour l’équipe qui conserve son score vierge. Et alors qu’Italien et Allemand sortent du premier tour sans faute, le clan français voit Elisa Mellec sortir de piste elle aussi avec une pénalité. À ce moment-là, la France reste troisième. Une place sur le podium qu’elle ne va pas réussir à conserver. Enchaînant les sans-fautes l’Allemagne met sous pression le team France qui va finir par craquer à l’instar de Mathis Burnouf et Axelle Borel, victime d’une incompréhension avec Roseau du Marais, et qui va la priver de finale individuelle. À l’ultime passage, les jeux sont faits pour le podium, la France ne peut plus prétendre à la médaille malgré le sans-faute de Laura Klein. L’Allemagne qui n’aura pas touché une barre de la compétition est sacré, tandis que la Grand Bretagne quatrième à l’issue de la première manche monte sur la seconde marche du podium. La Pologne et L’Italie ont quant à elles du jouée le bronze au barrage. Un final qui va vite tourner à l’avantage de la Pologne.

Le clan tricolore loupe la médaille malgré « un véritable esprit d’équipe ». Mathis Burnouf, Elisa Mellec et Jeanne Sadran sont néanmoins qualifiés pour la finale individuelle qui se jouera samedi.

Damien Kilani

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …