mardi 12 novembre 2019
Accueil / Complet / Grand National FFE: Luc Château rugit au Lion !
chateau
Luc Château et le beau Propriano de l'Ebat reprenne du poil de la bête ! (photo: FFE PSV).

Grand National FFE: Luc Château rugit au Lion !

Tout le monde attendait Astier, Nicolas, Thomas, Cédric et les autres…mais c’est finalement Luc Château qui s’est imposé sur l’étape du Grand National FFE du Lion d’Angers ! Avec son étalon « maison » Propriano de l’Ebat, le Loir-et-Chérien marque son retour en grande forme, battant de quelques centièmes le jeune Thibault Fournier et le vice-champion olympique Astier Nicolas.

L’un des plus beaux sites dédiés au concours complet accueillait ce week-end la 3ème étape du circuit Grand National FFE. Après un résultat mitigé lors de l’épreuve d’ouverture à Saumur mi-mars (LIRE ICI), Luc Château a tout simplement réussi son pari : revenir au meilleur niveau avec son partenaire de toujours, Propriano de l’Ebat. 5ème à l’issue du dressage, dans le temps sur le cross, et sans faute sur l’hippique, le fils de Clown du Chesnay a su dominer un plateau relevé. Le couple bat sur le fil le grand espoir Thibault Fournier (Siniani de Lathus) et le Champion olympique Astier Nicolas (qui débutait Molakai, à l’origine prévu sur la première étape de l’Event Rider Masters de Chatsworth). En tête au dressage, Gwendoler Fer n’arrive toujours pas à régler ses petits problèmes sur le cross (un refus) et termine 22ème. Un moment pressentis pour la victoire, Maxime Livio et Thomas Carlile durent se résigner après le test final de saut d’obstacles (une barre pour Maxime avec Opium de Verrières et 3 pour le toulousain avec Vinka’s).

Horse-Actu.fr vous propose un débrief avec le gagnant Luc Château !

Horse-Actu.fr: Bravo Luc pour cette victoire !

Luc Château: Merci ! Cela s’est mieux passé qu’à Saumur.

H-A: Le travail paie ?

L.C.: A Saumur, nous l’avions senti à certains moments un peu à la peine. Nous avons mis une bonne dose de boulot et là, je l’ai senti vraiment très à l’aise.

H-A: C’était un problème de condition physique ?

L.C.: Oui, c’était le début de saison à Saumur, nos sortions de l’hiver. Ce n’est pas toujours évident d’être vraiment prêt. Maintenant, on peut sortir davantage dehors, c’est plus pratique.

H-A: Dans quelles conditions cela s’est-il déroulé ?

L.C.: On a eu du beau temps, de la pluie, un peu tout, du coup le terrain était parfait au Lion. Le cross était super, le sol souple, pile comme il fallait.

H-A: On ne pensait pas le voir aussi haut dans le classement au dressage. La préparation a-t-elle joué ?

L.C.: Avec Caroline (sa compagne, ndlr), on a mis les bouchées doubles sur ce plan. Il y a encore des points à aller chercher. On peut descendre sous les 40 points. Lorsqu’il a avait gagné Houghton Hall, il était à 35.5 donc il peut vraiment bien dresser.

H-A: Où penses-tu pouvoir regagner des points ?

L.C.: Je pense l’améliorer dans l’attitude générale. Il est encore un peu fermé devant. Il faudrait que j’arrive à lui laisser un peu plus de place. Il ‘discute’ un petit peu de temps en temps, je peux gagner encore sur la soumission. Il doit se remettre dedans.

H-A: Le cross du Lion d’Angers reste exigeant. Tu n’as pas connu de difficulté ?

L.C.: Le cross était très clair, pas de distance où on se posait de questions. Propriano a tout très bien fait.

H-A: Comment as-tu abordé la compétition, vu le plateau ?

L.C.: Propriano est bon sur les trois tests. Sur le cross, il a couru plutôt facilement, il n’a pas pris cher, du coup le lendemain il était frais pour l’hippique. Sur ce test, le temps était très court, ce qui obligeait à avancer avec le risque de faire des barres. Quand on a des chevaux chauds et qu’on doit les garder fermés d’un bout à l’autre, ce n’est pas évident d’être dans le temps.

H-A: Qu’est-ce que cela va t’ouvrir comme portes ? Tes objectifs sont-ils toujours les mêmes ?

L.C.: Notre objectif n°1 reste Aix-la-Chapelle. Nous partons en Irlande à Ballindesnisk dans deux semaines, puis nous aviserons. Le staff fédéral sait que Propriano est une valeur sûre pour les coupes des nations car il est bon sur les trois tests. C’est pour ça qu’ils l’ont sélectionné plusieurs fois.

H-A: Tu devrais réaliser ton objectif non…?

L.C.: Il y a toujours beaucoup de demandes pour Aix, bien plus que pour l’Irlande (rires). Pour la suite, nous n’excluons rien, ce sera selon la forme de mon cheval.

H-A: Tes collègues de l’équipe de France n’ont pas été surpris de ta victoire…?

L.C.: Je ne sais pas…c’est possible (rires). Le début de saison a été plus dur pour mon cheval, mais en allant au Lion, je savais qu’il était beaucoup plus prêt. Nous y allions pour réaliser quelque chose de bien.

H-A: La prochain fois, ils se méfieront…?

L.C.: Oui voilà (rires).

Classement complet de l’étape: CLIQUEZ ICI.

Propos recueillis par Xavier Boudon.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …