mercredi 13 novembre 2019
Accueil / Près de chez vous / Grand National FFE Lyon: la razzia de Deseuzes
Nicolas Deseuzes dispose d'une nouvelle monture pour les grosses ! (© Xavier Boudon)
Nicolas Deseuzes dispose d'une nouvelle monture pour les grosses ! (© Xavier Boudon)

Grand National FFE Lyon: la razzia de Deseuzes

On le connaissait imbattable au chrono avec sa bonne Quilane de Lezeaux. Désormais, Nicolas Deseuzes peut compter sur Razzia des Sables. Le couple s’est imposé dans l’étape lyonnaise du Grand National FFE devant Laurent Goffinet (Quinette du Quesnoy) et Benoît Cernin (Uitlanders du Ter).

Il n’y avait pas foule dans les tribunes pour cette avant-dernière étape du Grand National FFE. Normal si l’on considère qu’elle se disputait un jeudi après-midi. Et malgré les vacances, le public s’est visiblement réservé pour ce week-end.

Le parcours signé Jean-François Gourdin ne présentait pas de difficultés majeures, comme l’a souligné le vainqueur. Des cotes pas au maxi, un tracé relativement fluide, des constructions ‘sautantes’, l’esprit était davantage au sport. 9 couples réalisèrent un sans faute sur le tour initial. Selon le barème du Super 10, les 10 premiers du classement furent repris pour un barrage, Cédric Hurel héritant de la place « bonus ». Le gambaisien réussit à classer ses deux chevaux, Touch of Class d’Ors (7e) et le dégingandé Tarquin (6e), aucun ne parvenant à boucler un sans faute sur le second tour. Il fallut attendre un autre yvelinois, Nicolas Deseuzes, pour assister au premier parcours sans pénalité. Quilane de Lezeaux étant engagée dans le CSI5*, il montait Razzia des Sables. La fille de Zandor Z sautait son tout premier Grand Prix 1,50m sous la selle de Nicolas, mais connaissait l’arène d’Equita où elle évoluait l’an passé à la même date avec Florian Bilquez. Laurent Goffinet, en forme ces temps-ci, s’approcha du chrono de Razzia avec Quinette du Quesnoy, mais une seconde lui manqua pour s’adjuger une nouvelle épreuve. Jérôme Hurel, après avoir chuté au paddock sans gravité avant le barrage, réalisa un beau parcours avec le styliste Ohm de Ponthual, mais une faute sur le dernier les priva d’une 4e place, rang occupé finalement par Benjamin Devulder et son étonnant Vert Degris, fils de son ancienne crack Qadance vd Molendreef.

La réaction de Nicolas Deseuzes :

« C’est extraordinaire pour moi. C’est la première fois que je participe au concours d’Equita. Nous sommes reçus de façon formidable, c’est confortable pour les chevaux, les sols sont parfaits. Je montais une nouvelle jument, et en réalité tout est nouveau. La jument a été facile, je ne l’ai pas sentie peiner une seule fois…je ne me rends pas encore bien compte de la victoire. Je ne sais pas jusqu’où Razzia va aller. C’est le 4e concours que je fais avec et elle répond présente à chaque fois. Elle est époustouflante ! »

La réaction de Laurent Goffinet :

« Je suis super content, c’est seulement le second gros grand prix de la jument depuis son retour. La semaine dernière, elle gagne le grand prix de Saint Etienne, là elle est 2e. Je suis ravi, et ravi aussi pour mon autre jument, T’intely Lande, qui courait son 2e grand prix à 1,50m. Elle était un peu fatiguée au barrage mais je suis très content de mes deux chevaux. »

Classement complet: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …