jeudi 21 novembre 2019
Accueil / Près de chez vous / Grand Prix Longines: Tobias le meilleur

Grand Prix Longines: Tobias le meilleur

Sera-t-il le successeur de son compatriote Niklas Krieg, héros surprise du circuit Coupe du Monde 2015/2016 ? A 28 ans, Tobias Meyer a en tout cas surpris tout le monde en remportant le Grand Prix Longines vendredi soir à Lyon, première grosse confrontation du week-end. Il bat Darragh Kenny (IRL) et Christian Ahlmann (GER). Nicolas Deseuzes, meilleur français, termine à la 4e place.

Le public lyonnais n’a sans doute retenu que la 4e place de Nicolas Deseuzes et c’est mérité. Victorieux jeudi de l’étape du Grand National FFE avec Razzia des Sables, il participait ce soir à la première qualificative pour le Grand Prix de dimanche avec sa bonne Quilane de Lezeaux. Il défendit ses chances crânement dès le tour initial. La suite lui donna raison, puisque seul Roger-Yves Bost parvint à se hisser au barrage à ses côtés, donnant deux chances françaises de victoires. Mais face aux 12 autres barragistes, il fallait oser opter pour des trajectoires serrées et tenter le tout pour le tout. D’autant que l’un des maîtres des finales rapides, Christian Ahlmann, partit en premier sur le second tour. Certes, il fut rapide, mais pas autant que lorsqu’il part en dernier. Codex One lui offre une bonne 3e place.

Désormais bien installé parmi l’élite, Douglas Lindelöw préféra la prudence à l’enthousiasme inutile, soit un sans faute propre lui garantissant une place dans les 10 meilleurs (6e).Darragh Kenny (IRL) est un habitué des barrages et peu lui échappent. Le cheval de Jos Lansink, Go Easy de Muze, lui permit d’améliorer le chrono d’Ahlmann d’un peu plus d’une seconde. Il prit la tête…l’espace de quelques secondes. Tobias Meyer (GER), que l’on voit peu en France, joua sa chance à fond. Associé à l’ancienne jument de Katherine Offel (GER), Cathleen, il a tout simplement survolé ce barrage, et s’est offert un tour d’honneur avant l’heure devant un public conquis par tant de joie et de simplicité. L’ambiance fut à son comble lorsque Nicolas Deseuzes entra en piste et déroula le parcours parfait. Le français, véritable outsider, ne se rendit même pas compte de ce qui était en train de lui arriver. Pourtant, il le fit avec la manière, sans pression, en totale harmonie avec sa jument. Le couple prit une 4e place exceptionnelle, une première à ce niveau qui promet un week-end très intéressant.

Côté français, si Roger-Yves Bost ne parvint pas à mener Qoud’Coeur de la Loge à la victoire ce soir (12e), il a néanmoins montré qu’il pouvait lui-aussi défendre le drapeau tricolore. Derrière, Julien Gonin (Soleil de Cornu CH) et Philippe Rozier (Rahotep de Toscane) ont effectué un eau tour (1 point de temps), pendant que Kevin Staut (Elky), Julien Epaillard (Cristallo A) et Olivier Robert (Quenelle du Py) s’en sont sortis avec une barre. Jérôme Hurel (Quartz Rouge) et Simon Delestre (Chesall) déçurent, de même que la gagnante de Saint-Lô, Maëlle Martin (8 pts).

Classement complet: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …