vendredi 22 février 2019
Accueil / Près de chez vous / Gr’in : un café sans le goût du café
gr'in
Une infusion de café vert, c'est l'idée géniale de Gr'in ! (photo: Xavier Boudon)

Gr’in : un café sans le goût du café

Au Jumping de Valence, il n’y a pas que le décor qui change. Les habitudes aussi, et c’est en bousculant les codes habituels du monde des amateurs de café que gr’in compte s’imposer comme une alternative au traditionnel expresso. Même les cavaliers s’y mettent !

Vous ne pouvez pas vous passer de votre café matinal même en plein été lorsque le thermomètre affiche 35°C à 10h ? Mais vous aimeriez le boire frais, tout en bénéficiant de ses propriétés énergisantes ? Vous allez aimer gr’in. L’idée est toute simple : utiliser du café vert – non torréfié – et le consommer sous forme d’infusion, et l’accompagner d’un zeste de citron vert et de menthe, le tout agrémenté de glaçons. Visuellement, cela ressemble étrangement à un virgin mojito. Gustativement, aucune trace de l’amertume du café que l’on connaît. Cela s’approche même davantage d’une infusion au citron. Comme celle-ci, gr’in étant fabriqué à froid, elle conserve les propriétés du café : une action drainante permettant l’élimination rapide des excès de graisse et de sucre, et des effets énergisant et désaltérant. Présent à Valence, Kevin Staut a fini par goûter…et s’exclamer : « mais c’est super bon en fait ! ». Le français a vite vidé son grand verre avant d’aller s’échauffer, jurant de revenir dans la journée en acheter un grand carton pour emmener à Göteborg.

Une longue histoire familiale

Lara Concas est issue d’une grande famille d’artisans torréfacteurs. Le café appartient aux gènes. Pourtant, Lara n’avait pas prévu de revenir aux premières amours de ses aïeux. Travaillant dans une importante firme pharmaceutique basée en Suisse, elle a eu l’idée de cette boisson unique l’an dernier. Cela lui trottait depuis un moment en tête. A la faveur d’une invitation par un ami, elle tenta l’expérience lors de l’édition 2016 du jumping. Zéro marketing, pas de packaging ni même de produits à vendre, gr’in connait pourtant un succès fou. La raison : Jan Tops, qui n’a pourtant jamais bu une goutte de café noir, se fait surprendre par la saveur de cette infusion originale. Le bruit se répand que le magnat hollandais aurait dégusté le tout premier café de sa vie en buvant un gr’in. Quelques heures plus tard il y a la queue devant le stand. Un an plus tard, de jolis panneaux habillent l’espace, et les curieux se pressent pour découvrir la boisson. Il serait étonnant qu’elle ne conquiert par très vite le monde équestre et bien au-delà.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …