jeudi 21 novembre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Hong Kong: Kutscher reprend son oeuvre, Kevin 2e
Kevin Staut et For Joy van't Zorgvliet*HDC 2e du Grand Prix de Hong Kong 2016 derrière Marco Kutscher (© Julie Herpin / Pixizone.com)
Kevin Staut et For Joy van't Zorgvliet*HDC 2e du Grand Prix de Hong Kong 2016 derrière Marco Kutscher (© Julie Herpin / Pixizone.com)

Hong Kong: Kutscher reprend son oeuvre, Kevin 2e

L’allemand a repris ses pinceaux et avec la complicité de Van Gogh, a peint un nouvelle toile de son oeuvre. Certes, le plateau de chevaux était plus restreint que sur d’autres épreuves équivalentes, et surtout beaucoup de chevaux encore peu titrés y figuraient. Mais ce Longines Hong Kong Masters reste, comme les deux autres étapes organisées par l’équipe de Christophe Ameeuw, un vrai gros grand prix dont le couple connaissait les grandes lignes…puisqu’il a remporté celui de Los Angeles à l’automne dernier ! Installé quelques minutes dans le fauteuil du leader, Kevin Staut ramène une performance significative avec For Joy van’t Zorgvliet, 2e. Emanuele Gaudiano (ITA), visiblement remis de sa blessure à vitesse grand V, prend la 3e place, devant Simon Delestre 4e. Bosty finit 7e et dernier double sans faute de ce barrage.

Tout le monde attendait Bertram Allen pour cet ultime round du Longines Masters de Hong Kong 2016. Le jeune irlandais, vainqueur du Longines Speed Challenge vendredi soir, se qualifia pour le barrage de ce grand prix avec le nouvel atout de son écurie Hector van d’Abdijhoeve. Ce 9 ans belge débuté par Thomas O’Brien (IRL) n’a couru qu’une épreuve en 2015 avec Bertram (en octobre à Vilamoura), et totalise trois classements en un seul week-end à Hong Kong (3e, 4e et 5e !). Mais pour une fois, bien que parti en dernier au barrage, il n’a pas réussi à rafler la mise.

Kutscher a faim

Pour cela, il fallait un cheval à grande amplitude car le tracé n’avait rien de très sinueux. Le lorrain Simon Delestre avec son tonique Chesall établit un premier chrono sous les 47 secondes. A peine le temps de s’asseoir sur le trône et de reprendre son souffle, que l’italien Emanuele Gaudiano lui vola la vedette pour 2 centièmes. Le grand Caspar 232 laissa néanmoins une petite marge de progression possible pour les derniers à s’élancer. Les spectateurs ont été ravis de voir que la blessure à la main de l’italien, survenue le 11 février dernier, s’est remise plus rapidement que prévu. Son temps, quant à lui, semblait améliorable. C’est alors que Kevin Staut, remonté à bloc depuis sa victoire à Bordeaux, entra en piste et déroula un barrage exemplaire avec son hongre For Joy van’t Zorgvliet. Le fils de For Pleasure se montra plus guerrier que jamais, et sur la dernière ligne, grappilla quelques centièmes. Suffisant pour prendre la 1ère place….oui mais voilà, un autre spécialiste du barrage millimétré passait juste après : Marco Kutscher. L’allemand n’avait rien gagné depuis le Longines Masters de Los Angeles…le 4 octobre 2015 ! 4 mois et demi de disette, autant vous dire que l’appétit de Kutscher grondait, d’autant plus en année olympique où il va devoir batailler pour intégrer le quatuor germanique qui s’envolera vers Rio. Le couple gagna du temps sur les virages, plus serrés que ceux de Staut et For Joy, et cela suffit pour abaisser le chrono d’une seconde et demi. Cette 2e place du normand, meilleur français de l’épreuve, montre qu’il a définitivement repris les rênes de sa carrière. son sourire en dit long sur sa motivation et son bonheur de retrouver les podiums.

Les Bleus en bonne forme

Si Simon Delestre / Chesall et Roger-Yves Bost / Sangria du Coty terminent respectivement 4e et 7e (double sans faute), Patrice Delaveau, le héros de l’édition 2014, finit 18e avec deux fautes de Lacrimoso 3*HDC, l’une en sortie de triple, l’autre sur le dernier obstacle, un vertical Longines. Philippe Rozier, quant à lui, dut abandonner avec Unpulsion de la Ha e n°10). Le n°11, un vertical en bout de ligne, venait vraiment très mal…

Classement complet : CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …