vendredi 15 décembre 2017
Accueil / Saut d'obstacles / Longines Masters : Deusser au sommet !
Daniel Deusser
© Alleaume Gilles 2017. www.galleaume.fr . Longines Masters of Paris. Longines Grand Prix. Daniel Deusser (GER). Cornet D'Amour.

Longines Masters : Deusser au sommet !

Évènement incontournable de ce week-end, le Grand Prix Longines a comme à son habitude tenu toutes ses promesses. Du beau sport, un plateau en or, un public présent pour soutenir les meilleurs pilotes du monde … tous les ingrédients étaient réunis pour que la réussite soit au rendez-vous. Retour en détails sur ce grand moment, riche en émotions, avec la victoire de Daniel Deusser. 

Des jeunes talents, des chevaux d’avenir ou des nouveaux couples en formation auront montré que la relève était bien présente en ce début de Grand Prix. En début de liste et première chance française, Edward Levy n’a rien lâché. Jeune cavalier émérite et travailleur, il a arraché le premier parcours sans-faute aux côtés de son Sirius Black. Suivi quelques temps après par Nicolas Delmotte et son fantastique Ilex VP. Nul doute que le fils de Diamant de Semilly a un grand avenir devant lui …

Entre temps, Reed Kessler (Tradition de la Roque) et Cédric Angot (Saxo de la Cour) ont manqué de chance et sont tous deux sortis de piste avec quatre points au compteur. Pour Athina Onassis (Going Global) et Alexandra Paillot (Lumina), les deux cavalières ont préféré en rester là. Un peu plus tard, la Belgique a également imposé son style et s’est invitée au barrage. Jos Verlooy a maitrisé d’une main de maître son Caracas. Ses compatriotes ont eu moins de chance et ont accusé chacun de pénalités avec leurs montures respectives.

Dans le reste du clan français, Pénélope Leprevost, Simon Delestre et Roger-Yves Bost ont enflammé le public ! En selle sur Vagabond de la Pomme, Hermès Ryan et Sydney Une Prince, les trois bleuets ont signé chacun un parcours magistral. Mauvaise passe pour Kévin Staut (Rêveur de Hurtebise*HDC) et Julien Epaillard (Toupie de la Roque) pour qui les chances de barrage se sont envolées.

En fin de première manche, douze pilotes prêts à en découdre contre la montre.

Dur tâche de se lancer en premier dans un barrage. Avec toute l’audasse de sa jeunesse, Edward Levy a tenté sa chance mais a malheureusement du concéder huit points de pénalité, comme Roger-Yves Bost un peu plus tard. Nicolas Delmotte fut le premier a réalisé le double sans-faute, mais avec un chronomètre facilement rattrapable. Pour dire, le nordiste n’a même pas eu le temps de s’asseoir sur le fauteuil du vainqueur ! Les sans faute se sont ensuite enchainés. Daniel Deusser et son Cornet d’Amour, auteurs d’un chronomètre difficile à aller chercher, ont donné du fil à tordre à la concurrence. Belle tentative de Simon Delestre, deuxième, qui a du laisser la victoire à l’allemand pour treize petites centièmes. Sur la troisième marche du podium, on retrouve l’américaine Lauren Hough. Un clap de fin majestueux pour cette édition 2017 des Longines Masters de Paris.

Tous les résultats ici.

 

Suggestions

Staut IJRC

Kévin Staut nouveau président à la tête de l’IJRC

C’est acté. L’Assemblée Générale Extraordinaire de l’International Jumping Riders Club (IJRC) s’est tenue ce vendredi …