vendredi 15 décembre 2017
Accueil / Saut d'obstacles / Longines Masters : Kara Chad dans le CSI2*
Kara Chad
© Alleaume Gilles 2017. www.galleaume.fr . Longines Masters of Paris. MASTERS TWO LAND ROVER GRAND PRIX. Kara Chad (CAN). Carona.

Longines Masters : Kara Chad dans le CSI2*

Clap de fin pour le label 2*. Cinquante-huit cavaliers avaient acquis le précieux ticket pour accéder à ce Grand Prix Land Rover qui vient clôturer leur week-end. De désillusions en belles surprises, revenons sur cette avant dernière épreuve des Longines Masters de Paris, remporté par la canadienne Kara Chad. 

Un parcours technique, à hauteur de l’événement, attendait les pilotes. Clou de ce tracé, le triple en ultime obstacle qui en aura perturbé plus d’un. Premier cavalier, premier parcours parfait ! Rik Hemeryck et Bretling du Paradis Z ont déroulé un tour dans le rythme, déjouant un à un les pièges du chef de piste. Les cavaliers suivant n’auront pas eu la même chance. Abandon pour Jérôme Hurel aux côtés de son fidèle Ohm de Pontual. Quatre malheureux points de pénalité pour la jeune, mais talentueuse, Jeanne Sadran en selle sur AD Reflet d’Azif tout comme Félicie Bertrand et l’ancienne monture de Pénélope Leprevost, Sultane Des Ibis. Passé avant Félicie, le néerlandais Jens van Grunsven a été l’auteur d’un nouveau parcours parfait avec Cika. Coup dur pour Clément Boulanger, qui a déroulé un tour somptueux jusqu’au dernier plan du triple. Une barre au compteur… Même scénario pour Nina Mallevaey et son fils de Number One d’Iso, Vendredi un Prince. Le triple leur a été fatal. Petite frayeur également pour Timothée Anciaume qui n’a pu éviter la chute, sans gravité, avec Almeria Z. Au terme de la première manche, dix cavaliers se sont qualifiés pour le barrage.

Sur les trois premiers barragistes, aucun n’a su réaliser le parcours sans pénalité. Il faudra attendre la cavalière canadienne Kara Chad et sa grise Carona. Flore Giraud (Ulisca du Touney) a préféré jouer la prudence en assurant un beau double sans-faute. Pour Kévin Gauthier et Twist de la Butte, une faute sur l’oxer précédant le double. Bien parti, Olivier Guillon a cependant été malchanceux, ne pouvant éviter le refus sur le vertical aux couleurs Longines. Avant dernier qualifié, le français Vincent Martin (Caramba du Ruisseau Z) a joué le tout pour le tout mais ce ne fut pas suffisant. Pour clôturer le barrage, Emil Hallundbaek (Uno’s Safier) a été victime d’un gros sursis sur l’oxer des Longines Masters. Barre à terre. La victoire revient à la canadienne Kara Chad. Celine Schoonbroodt-de Azevedo et Vincent Bartin sont respectivement deuxième et troisième.

Tous les résultats ici.

Suggestions

Staut IJRC

Kévin Staut nouveau président à la tête de l’IJRC

C’est acté. L’Assemblée Générale Extraordinaire de l’International Jumping Riders Club (IJRC) s’est tenue ce vendredi …