lundi 21 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Ocala: le million pour Lauren Hough !
ohala
Lauren Hough et Ohala s'offrent l'un des grands prix les plus dotés au monde ! (photo: ESI Photography)

Ocala: le million pour Lauren Hough !

Après une 12e place dans le Grand Prix Rolex 5* de samedi soir à Wellington (LIRE ICI), l’américaine Lauren Hough a rapidement rallié Ocala, situé à 3h30 de route au nord-ouest, pour disputer le fameux « 1 Million Dollars Grand Prix »…et s’imposer devant son compatriote Aaron Vale. Pas de français au barrage mais un Selle Français : Ricoré Courcelle, l’ex cheval d’Aymeric de Ponnat, 11e avec Emanuel Andrade (VEN).

Le week-end dernier était le plus doté des 12 composant la traditionnelle tournée de Floride. D’un côté le Grand Prix Rolex organisé samedi soir dans le cadre du Winter Equestrian Festival, doté de 500,000$ ; de l’autre, le Grand Prix à 1 million de dollars d’Ocala, dont c’était la 4e édition. Et ce une semaine seulement après un autre Grand Prix à 1 million de dollars, celui de Thermal en Californie.

Sur le pont déjà la veille au soir à Wellington sur Cornet 39, Lauren Hough avait misé sur son excellente Ohala. 4ème lors des deux précédentes éditions, Hough est parvenue cette fois à dominer un parterre de 49 adversaires redoutables. Pourtant, Ohlala sortait d’une passe mitigée, avec aucun classement depuis novembre dernier. « Ma jument est plus heureuse ici, alors j’ai vraiment voulu revenir » a tenu à dire la gagnante du jour. 14 couples se qualifièrent pour le barrage, essentiellement américains, le tout sur un parcours dessiné par l’allemand Werner Deeg. Avec le dossard 7, Hough disposait de suffisamment d’informations pour établir un chrono de référence. Vainqueur à deux reprises de l’épreuve, McLain Ward, malchanceux la veille (2e derrière Sergio Alvarez Moya), avait misé sur une monture encore peu expérimentée, HH Callus. Si le couple n’a pas démérité, son temps ne fut pas suffisant (5ème).

« Je ne pensais vraiment pas gagner aujourd’hui » a dit Lauren Hough. « car il y avait encore 7 concurrents après moi. J’ai réalisé le barrage le plus rapide que je pouvais avec Ohlala, et j’ai tenté de maintenir la pression sur les suivants…tu espères toujours avoir un peu de chance dans ce genre de situation, et j’en ai eu largement assez.« 

Aaron Vale (USA), lui, a préparé cette échéance tout l’hiver avec Finou 4. « Comme je passais après Lauren, j’ai pu voir le tour des 7 premiers concurrents et j’avais une idée de ce que mon cheval pouvait faire » a expliqué l’américain. « J’espérais faire une foulée de moins entre le premier et le deuxième obstacle, ce que j’ai fait, et j’ai globalement réalisé ce que j’avais prévu hormis une foulée de plus au milieu. Je pensais l’avoir (la victoire, ndlr) quand j’ai tourné vers la dernière ligne et enlevé une foulée sur le dernier. J’ai fait le meilleur tour possible, c’est juste que je n’étais pas assez bon aujourd’hui.« 

Si aucun cavalier français ne s’est déplacé, un cheval français bien connu des normands s’est invité au barrage : Ricoré Courcelle. Le joli fils de Quaprice Bois Margot fit les belles heures d’Aymeric de Ponnat (vainqueur de la Coupe des Nations de Gijon avec un double 0, 5e à Bourg en Bresse, etc.) avant d’être vendu à un consortium américain composé de Tal Milstein, Ilan Ferders et Daniel Bluman (devenu depuis israélien). Acheté en janvier par Emanuel Andrade, l’étalon SF semble trouver ses marques avec le jeune vénézuélien et signe une bonne 11e place (0+4 pts).

Classement de l’épreuve: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …