mercredi 19 décembre 2018
Accueil / Saut d'obstacles / Patrice Delaveau entre dans l’histoire à La Baule
patrice
© PSV / Jean MOREL

Patrice Delaveau entre dans l’histoire à La Baule

En s’imposant, vendredi après-midi, une troisième fois dans le Grand Prix Longines de la Ville de La Baule, le Français Patrice Delaveau, vice-champion du monde 2014, est entré un peu plus dans l’histoire du concours baulois, puisque seuls deux cavaliers ont fait mieux que lui dans cette épreuve depuis 1962 : la Française Janou Lefèbvre (1962, 1971, 1974 et 1975) et le Français Michel Robert (1981, 1983, 1989 et 1996).

Mais avant de savourer cette nouvelle victoire, il a d’abord fallu se qualifier pour le barrage. Et le tour dessiné par Frédéric Cottier a été fautif pour plus d’un concurrent. S’il n’y avait pas de véritable juge de paix, outre la rivière (n°11), trois obstacles se sont montrés plus piégeux que d’autres : le n°3 (un vertical bleu et vert placé en sortie de courbe), le n°5 (un vertical situé avant le triple) et le n°9 (une palanque placée dans la foulée de la barre de spa) et ont piégé nombre de cavaliers, dont l’Allemand Marcus Ehning, n°8 mondial, qui est sorti de piste avec 16 points de pénalité.
Seuls sept couples ont réussi à obtenir leur billet : la Belge Gudrun Patteet (Sea Coast Just The Music), les Français Patrice Delaveau (Aquila HDC) et Thierry Rozier (Venezia d’Ecaussinnes), l’Américain Kent Farrington (Gazelle), l’Irlandais Shane Sweetnam (IChaqui Z), la championne d’Espagne Paola Amilibia (Gaudi) et le Brésilien Pedro Veniss (Quabri de l’Isle). Connu pour sa pugnacité dans les barrages, Patrice Delaveau n’a pas failli à sa réputation. Parti en deuxième, il s’est montré précis et rapide avec Aquila HDC, avec lequel il s’était classé 2e du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule en 2017, il a placé la barre trop haute pour ses poursuivants et s’est imposé devant un public tout acquis à sa cause. Un public qui a laissé exploser sa joie et lui a offert une Marseillaise mémorable lors de la remise des prix. Kent Farrington, n°2 mondial, a pris la 2e place avec Gazelle. Gudrun Patteet est 3e avec Sea Coast Just The Music.

Ils ont dit

Rémi Cléro, président du Longines FEI Jumping Nations Cup de France :
« Merci aux cavaliers et cavalières pour ce merveilleux Grand Prix. Je tenais aussi à remercier Mr Le Maire, Yves Métaireau, grâce à qui ce concours continue d’exister ainsi que Longines qui nous fait confiance pour l’organisation de ce Longines FEI Jumping Nations Cup de France. Enfin je tenais à remercier Frédéric Cottier, pour le spectacle qu’il nous a offert grâce à ce beau tracé sur cette nouvelle piste. »

Yves Métaireau, maire de La Baule-Escoublac, Président de Cap Atlantique :
« Félicitations tout d’abord à tous les acteurs de ce Grand Prix, qui fut un premier très beau rendez-vous. Nous avons réalisé cet hiver de très gros travaux afin d’offrir je l’espère un terrain de très grande qualité et qui soit parfaitement opérationnel pour cette mi-mai. »

Frédéric Cottier, chef de piste :
« Je suis satisfait du grand prix effectivement, même si je pense que le terrain va encore s’améliorer demain et dimanche. J’ai beaucoup aimé ce grand prix, avec des obstacles qui ont tous joué un rôle. On écrit l’histoire, mais pas le résultat, les cavaliers sont satisfaits de leurs chevaux au barrage, et cela me satisfait beaucoup. »

Patrice Delaveau (FRA), vainqueur du Grand Prix Longines Ville de La Baule :
« C’est un vrai plaisir de gagner ici, surtout avec un public derrière nous, c’est quelque chose qui nous marque, nous Tricolores. Lors de la reconnaissance, il m’avait semblé que le grand prix était bien dosé. Au final, il y a eu sept sans-faute, avec des fautes bien réparties, je pense que le parcours était très bien fait, avec peu de scores importants. Pour la suite il y a des grandes échéances, le but est d’amener Aquila HDC au mieux de sa forme. Le programme du cheval est prêt jusque Tryon, il faut maintenant le garder en forme jusque-là. »

Kent Farrington (USA), 2e du Grand Prix Longines Ville de La Baule :
« C’est une belle journée pour moi, c’est un très beau retour en compétition. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour le tour de Patrice, mais je suis ravi de Gazelle. Le public est fantastique ici. »

Gudrun Patteet (BEL), 3e du Grand Prix Longines Ville de La Baule :
« Ce cheval est vraiment très bien à ce niveau, il ne devait pas faire La Baule, mais comme mon cheval de tête n’était pas très en forme, j’ai fait le choix de venir avec. Me retrouver ici avec des cavaliers qui ont autant de titre et de médailles c’est formidable. »

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …