lundi 21 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Philippe Guerdat : « demain, ce sera plus difficile… »

Philippe Guerdat : « demain, ce sera plus difficile… »

P. Guerdat: « Je dis toujours que le temps dépassé c’est comme une faute. C’est vrai, ça nous met derrière tous les autres. Il y a un petit mais…mais d’habitude nous sommes toujours en tête et nous ne passons pas la dernière manche. Nous ne sommes pas en tête et si nous arrivons à leur mettre la pression, je crois qu’il sera toujours possible de faire une médaille. Demain, ce sera plus difficile parce qu’il ne peut pas rester quatre équipes sans faute. Ludger n’a pas fait sans faute jusqu’à maintenant mais demain il peut le sortir. On n’a pas fait de faute, juste un point de temps et une faute à la rivière. Tout est reserré. Les brésiliens sont quand même un peu une surprise mais ils ne sont plus que trois. C’est la première manche de coupe des nations, c’est le principe (que ce soit difficile, ndlr). Il y a onze double sans faute, avec la première épreuve qui n’était pas trop grosse, c’est à peu près ce qu’il y avait à Londres. Demain, il n’y aura pas la rivière mais il joue un peu avec. Il y a plusieurs équipes qui ont été pénalisées à cause de l’eau car on sait bien qu’il y a plein de chevaux qui ne la sautent plus. Ils parlent de l’arrêter. On pensait que le triple ferait plus de fautes. Il y en a eu au début puis quand les bons arrivent, ils n’en font plus trop. Demain il y aura des chevaux qui vont baisser de pied. La chaleur nous avantage un peu. J’explique la faute de Philippe (Rozier, ndlr) parce qu’il est venu trop direct après l’oxer. On avait dit de s’écarter mais il avait peur de se retrouver au milieu. Sa dernière foulée était trop courte. Après, on ne peut pas lui demander d’être le sauveur de l’équipe.

C’est aux autres de faire le job. Il est venu comme 5e ici, et jusqu’ici, il a déjà bien fait le travail. Le cheval saute magnifique et il est capable de faire sans faute demain. Demain on remet les compteurs à zéro. On va se retrouver tout à l’heure aux écuries, puis j’ai une réunion à 15h. On va retourner au village olympique, se reposer, manger de bonne heure et revenir de bonne heure demain. Après tout ce qui s’était passé, je croyais qu’on était banni du podium mais là, je me dis que non, peut-être que la chance commence à tourner de notre côté. On va toucher du bois car on peut aussi faire des fautes !»

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …