dimanche 20 mai 2018
Accueil / Saut d'obstacles / Saut Hermès : Delestre en maître du Grand Palais
Simon Delestre
Simon Delestre et Hermes Ryan remporte le Grand Prix Hermès @ Gilles Alleaume

Saut Hermès : Delestre en maître du Grand Palais

Une journée mémorable. Une fin incroyable. Deux Marseillaises. Un Simon Delestre et un Hermès Ryan en symbiose. Retour sur cette dernière journée du Saut Hermès sous la Nef du Grand Palais. 

Commençons par le commencement. Prix de la Ville de Paris, épreuve d’ouverture. Sur une deux phases à 1m50, 29 couples se sont élancés. L’Helvétique Romain Duguet, déjà victorieux le premier jour, a failli en remporter une seconde. Mais c’est bien connu, nul chronomètre n’est inaccessible. Passant dans les derniers, Wilm Vermeir a su mener Gentiane de la Pomme sous la barre des 27 secondes. Jolie victoire pour le cavalier belge. « Je suis content de ma jument. Elle a toujours été très rapide, mais elle a été arrêtée un long moment l’an dernier et je suis heureux de voir qu’elle est de retour au plus haut niveau de compétition ». Belle performance également pour Julien Gonin (Well Done) qui a clôturé le podium.

Les Talents Hermès ont concouru sur un unique tour pour ce dernier jour. Les cavaliers de moins de 25 ans ont fait une équipe comme leurs aînées la veille, sur deux manches. Et nos Frenchies ont été parfaits. Margaux Rocuet (Trafalgar Kervec) et Kévin Gauthier (Twist de la Butte) ont réalisé quatre parcours sans pénalité aux obstacles. Nul autre duo n’a su les égaler. « Finir le week-end de cette manière avec Margaux, c’est vraiment top ! […] Mon cheval est une machine à sans faute. Il fallait juste que je sois en confiance. C’est parfait ! » a déclaré Kévin. Sur les deux autres marches du podium, les Pays-Bas emmenés par Teddy Van De Rijt et Iris Hakvoort suivis de la Suède avec Evelina Tovek et Karin Martinsen.

Et désormais, le meilleur pour la fin. Jamais, un cavalier français n’avait dominé le Grand-Prix Hermès. Jamais. Jusqu’à aujourd’hui. 13 couples ont su trouver les clés du parcours parfait leur ouvrant les portes du barrage. 13 couples qui ont chacun leur tour fait trembler les tribunes du Saut Hermès. Côté français, nous avons retenu notre souffle au passage de Patrice Delaveau, déjà victorieux la veille. Mais il a du concéder de quatre points de pénalité aux côtés d’Aquila*HDC. D’autres cavaliers habiles face au chronomètre ont échoué également, à l’image d’Harrie Smolders, Lorenzo de Luca ou Michael Whitaker. Au passage de Simon Delestre et de son fantastique Hermès Ryan, le public français a frémi. Obstacle après obstacle. Foulée après foulée. À la ligne d’arrivée, le meilleur chronomètre s’est affiché. Nouvelle victoire à ajouter au palmarès de ce fantastique duo. « Hermès Ryan a survolé de manière exceptionnelle cette épreuve ! Je n’ai plus les mots pour qualifier ce cheval de génie ! C’est exceptionnel ! Nous nous étions préparés pour ce concours, spécial pour moi, avec mon cheval Hermès Ryan. Je savais que ce barrage se courrait vite, mais Ryan est un cheval rapide. C’est mon cheval de coeur et le cheval de toute la famille. Il se donne à chaque fois à 300%. Il faut être à la hauteur de son talent. Et aujourd’hui, il a été une fois de plus fantastique! » a ajouté Simon Delestre. Niels Bruynseels (Gancia de Muze) et Marucs Ehning (Cornado NRW) sont respectivement deuxième et troisième. À noter la belle place d’Olivier Robert, cinquième avec Tempo de Paban.

Suggestions

patrice

Patrice Delaveau entre dans l’histoire à La Baule

En s’imposant, vendredi après-midi, une troisième fois dans le Grand Prix Longines de la Ville …