samedi 21 septembre 2019
Accueil / Complet / Tiffen Berger « Une saison entre expérience et transition ! »
berger
Tiffen Berger, vainqueur au Lion d'Angers (photo: PSV / FFE)

Tiffen Berger « Une saison entre expérience et transition ! »

Elle a remporté la semaine dernière l’AS Jeune Elite du Lion d’Angers en concours Complet en selle sur Rohan de Poussot , un poney de 12 ans précédemment monté par Frédéric Texier. Junior première année, Tiffen Berger est loin d’être une novice. Débutante dans les écuries de son père alors qu’elle n’avait que 3 ans, elle est aujourd’hui l’une des « pépites » dont disposent les sports équestres tricolores. Entre étude et équitation, la jeune amazone vit cela par passion avant tout. Rencontre.

Horse-Actu.fr : Comment en es-tu venue à monter à cheval ?

Tiffen Berger : Je suis née dedans en quelque sorte. Mes parents ont toujours été dans le milieu, papa tient un centre équestre, et j’ai commencé par monter à Shetland alors que je n’avais que trois / quatre ans. J’ai fait deux fois Lamotte à Shetland et puis j’ai du passer à poney directement puisque mon shet a fait une grosse colique et nous avons dû trouver un poney.

H-A. : Tu ne fais que du complet ?

T.B. : Non j’ai fait de tout du CSO, du dressage, du complet. J’aime beaucoup les trois disciplines, mais c’est vrai que je les aime moins séparées. Le CSO est beaucoup moins amusant qu’en complet. Il y a tout dans notre discipline et c’est ce qui m’attire.

H-A. : La TDA au Lion d’Angers s’est très bien passée ?

T.B. : Je n’étais pas sortie en concours avec Rohan depuis Saumur, car je m’étais blessée au coccyx. Je n’ai donc pas participé à Pompadour, et je revenais au Lion. J’ai trouvé mon poney très disponible après le dressage où j’étais assez contente de moi. Le cross j’appréhendais un peu deux trois passages, mais finalement tout s’est bien passé et en CSO, Rohan est assez fiable. C’était un bon week-end pour un retour, on verra comment ça sera la prochaine fois.

H-A. : Comment allies-tu les études et le complet ?

T.B. : Je suis dans un lycée où les horaires sont aménagés, je n’ai donc aucune heure de permanence et cela me permet de rentrer assez tôt monter à cheval. Je monte les chevaux le soir et puis je fais mes devoirs. Cette année je n’ai qu’un cheval et un poney, mais l’an passé j’avais trois poneys cela me prenait forcément plus de temps.

H-A. : Quel est le but de cette saison 2017 ?

T.B. : A poney c’est plus une dernière saison pour donner de l’expérience à mon poney et m’amuser moi aussi. Je n’ai plus l’âge pour faire les internationaux, c’est donc beaucoup de plaisir. À cheval, avec Cooleen Pete, on va prendre de l’expérience en junior. C’est une année où il serait ambitieux de vouloir faire les Europe, mais nous verrons bien après le complet au Haras du Pin. J’aimerais beaucoup l’an prochain revenir dans l’équipe de France Junior.

H-A. : Tes ambitions ?

T.B. : Je veux continuer à cheval, faire du haut niveau je ne sais pas si cela sera possible. Pour le moment je ne veux pas en faire mon métier, mais que cela reste une passion, un loisir avec des compétitions. Dans la saison je veux bien faire

H-A. : que voudrais-tu faire plus tard ?

T.B. : Pour le moment je suis un peu perdue à vrai dire, mais j’hésite entre une école de commerce, ou médecine c’est totalement l’opposé .

H-A. : Tu pars en compétition en famille ?

T.B. : Un des deux parents généralement oui. La semaine dernière papa était à Jardy avec des élèves, c’est donc maman et ma sœur qui sont venues. Ma sœur a été ma groom tout le week-end et puis ma coach était avec moi, seul mon petit frère ne fait pas d’équitation il est plus moto-cross.

H-A. : Sports, études et vie de jeune fille ?

T.B. : L’an passé c’était vraiment compliqué j’étais tous les week-ends en concours. Cette saison j’ai plus de temps, car on ne sort pas tous les week-ends. C’est mieux, car un week-end sur deux cela me permet d’en profiter. C’est quelque chose d’important pour moi.

H-A. : As-tu un regard vers le haut niveau ?

T.B. : Je regarde beaucoup les épreuves en retransmission et je suis admirative de quelqu’un comme Camille Condé Fereira. Depuis toute petite je la suis et je trouve que ce qu’elle fait est vraiment incroyable. Après je regarde forcément les autres cavaliers de haut niveau il faut être admiratif, et ce sont des modèles à suivre.

H-A. : Un hobby à côté ?

T.B. : Je suis souvent sur le téléphone ou avec mes amis. Je ne suis pas série télé. Je pratiquais la gym jusqu’à l’an passé, mais l’équitation aujourd’hui prends beaucoup de temps alors j’ai arrêté.

Portrait Chinois

Un gâteau ? Je suis gourmande, j’aime bien un peu tous les desserts.

Une couleur ? Le violet, je ne suis pas fan dans la vie des habits de ville, mais en concours il y a toujours une touche de violet par ci par là.

Un animal ? Un cheval ou un chat.

Tes rêves ? Les Jeux olympiques c’est un rêve pour n’importe quel cavalier même si c’est un peu ambitieux. Par contre, être sous les couleurs de la France pour les championnats d’Europe ce serait vraiment bien.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …