vendredi 15 novembre 2019
Accueil / Près de chez vous / Basse-Normandie / WEF: où sont passés les chevaux français ? (épisode 4)
silteplait
Silteplait de Circée ici sous la selle de Gaël Jouan à Chantilly en 2015 (© G2S / Coll.)

WEF: où sont passés les chevaux français ? (épisode 4)

Nous poursuivons notre odyssée floridienne avec la découverte de trois nouveaux chevaux nés en France et exportés Outre Atlantique. L’un est le frère utérin d’un membre de l’équipe de France, le second est l’un des rares produits internationaux d’un étalon cher au Haras des M, et le dernier est né chez une certaine Caroline de Faucigny… Revue d’effectifs !

Robin de Ponthual : l’Elf (d’Or) des Bois !

Comme ses frères et soeurs, Robin est né en Bretagne, à St Lunaire exactement, chez le Docteur Pierre Puisset. Son père Elf d’Or (Qredo de Paulstra) fit les belles heures des frères Lebrun. Au total, le joli bai a produit à ce jour 15 chevaux indicés au-dessus de 140 en saut d’obstacles notamment la fameuse Rose du Valon (vendue à Athinas Onassis), Seabea Sweet d’Or (Victoria Tachet) et en concours complet, Pleasure du Golfe ICC 152 (ELITE à 6 ans avec Thomas Carlile). Robin lui-même a obtenu un ISO 170 pour sa saison 2016 ! Sa mère Io de la Grange (fille du vendéen cher à Hervé Godignon, Calypso d’Herbiers) est aussi celle d’Ohm de Ponthual, grand gagnant international avec Jérôme Hurel. Peu sorti à 4 et 5 ans, Robin se déclencha réellement à 8 ans avec ses premiers classements en grand prix 1,35m. Il signe un coup d’éclat lors du Grand Prix 2* de Lyon en avril 2014 avec la 5e place. Trois mois plus tard, il rejoint l’écurie de McLain Ward (qui l’avait vu à la finale Coupe du Monde). Peter Lutz (USA) l’essaie lors du CSI4*-W de North Salem en septembre, et ses propriétaires, les Gallagher, l’achètent finalement en décembre. Depuis, le couple accumule les performances avec entre autres la Coupe du Monde de Las Vegas, le Grand Prix de Calgary et le week-end dernier, la 9e place du Grand Prix 5* de Wellington.

Quentucky Jolly : un éleveur au nirvana

Beaucoup se souviennent de la silhouette élancée et racée du grand bai monté par Reynald Angot : Nirvana V alias Bandolero M. Ce fils de Burggraaf propriété du Haras des M fut peu utilisé (seulement 139 produits) et Quentucky est finalement, à ce jour, son meilleur représentant. Né chez Hélène Krief à Recloses (Seine-et-Marne), le bai fit ses armes avec Christophe Escande sur le circuit SHF. C’est lui encore qui l’amena sur ses premiers CSI. 6e de son tout premier Grand Prix 1,40m, Quentucky effectue quelques mois chez Philippe Le Jeune (BEL), avant de passer sous la selle de Timothée Anciaume début 2013. Ensemble, ils abordent le niveau 3*. Début 2014, changement de cap (et de nationalité), direction l’Irlande avec le junior Matt Garrigan avec qui le Selle Français participe au Championnat d’Europe 2014. Le périple se poursuit début 2015…aux Etats-Unis où Quentucky Jolly croise la route d’Emma Heise. La junior américaine l’achète, réalise la saison 2015 en Europe (6e à Rome, 10e à Vienne) et en fait son cheval de tête. Actuellement en Floride, il est probable que le duo revienne nous voir au printemps sur les étapes du GCT.

Silteplait de Circée : un éphèbe normand

Les amateurs d’élevage connaissent bien le Haras de Circée, situé dans le triangle d’or, celui du Pays d’Auge, où naissent beaucoup de champions. Caroline de Faucigny et Gaël Jouan élèvent, forment et valorisent de nombreux produits, dont certains « 100% maison » qui brillent désormais sur les terrains. Formé à l’école du hunter par Gaël, Silteplait termine 3e du Championnat SHF Style à 6 ans. A la fin de son année de 8 ans, le fils d’Ephèbe For Ever goûte aux épreuves internationales lors du CSI2* de Deauville. Un peu moins d’an plus tard, le couple se classe 11e du Grand Prix 2* de Maisons Laffitte et participe au Championnat de France Pro1. Après une dernière apparition en France en avril 2016, Silteplait est vendu à Remarkable Farms (la famille Goutal) et confié à l’irlandais Darragh Kerins avec qui il évolue au niveau 1,40m/1,45m dans le cadre du WEF.

Rendez-vous la semaine prochaine pour des nouvelles fraîches de nos ambassadeurs aux USA…!

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …