dimanche 20 mai 2018
Accueil / Saut d'obstacles / Grand Prix de Bordeaux : le n°2 mondial s’impose !
bordeaux
© RB presse

Grand Prix de Bordeaux : le n°2 mondial s’impose !

Éclatante conclusion du Jumping International de Bordeaux, le Grand Prix Land Rover a livré cette année un de ses plus beaux vainqueurs. Monté par le n°2 mondial, le Néerlandais Harrie Smolders, l’étalon alezan Emerald NOP est assurément l’un des plus élégants chevaux du circuit doté de plus d’un style absolument parfait, un vrai régal pour les yeux. Mais c’est surtout un très grand performer et cette victoire n’a absolument rien d’une surprise.

Emerald a largement contribué l’an dernier à l’accession de son cavalier à la deuxième place du classement mondial, la Longines Ranking List ; il avait notamment gagné le Grand Prix de Chantilly en 2017. L’année précédente, il avait terminé à la deuxième place de la finale de la Coupe du monde Longines FEI de Göteborg ce qui lui avait valu une sélection pour les Jeux olympiques de Rio. Alors Emerald et Harrie Smolders ne pouvaient pas décevoir les 7 500 spectateurs bordelais… même si ceux-ci, un peu chauvins quand même, auraient préféré voir gagner Simon Delestre et Gain Line, quelques temps en tête de l’épreuve avant d’être délogés par un premier Hollandais, Jur Vrieling en selle sur un cheval au nom des plus simples à prononcer : VDL Glasgow v. Merelsnest N.O ! En 33″62, Vrieling défiait son compatriote Harrie Smolders : « Mais j’avais eu le temps de suivre le barrage depuis le bord du terrain, révélait ce dernier et je savais exactement ce qu’il fallait faire pour gagner ». Emerald, qui revient au haut niveau après une période de repos, savait, lui aussi, ce qu’il fallait faire : « Il a de l’expérience, certes, mais surtout il est intelligent et par exemple, il sait reconnaître la patte d’Uliano Vezzani et devine d’avance le tracé ». Un cheval vraiment pas comme les autres qui signe son retour aux affaires par une victoire.

Les Français ont été globalement plus heureux qu’hier avec trois représentants parmi les 14 barragistes, mais le plus heureux d’entre eux était bien sûr Simon Delestre qui, après sa 2ème place ce matin dans le Prix France Info-France Bleu, menait Gain Line à la 3ème place de ce Grand Prix Land Rover : « Gain Line n’a pas encore beaucoup d’expérience à ce niveau. J’avais hésité à l’engager dans la Coupe du monde, mais j’ai finalement préféré le Grand Prix d’aujourd’hui et cela a bien porté ses fruits. Il est sur la bonne voie pour la suite des Grands Prix. A part l’étape Coupe du monde où je ne suis pas parvenu à gagner les derniers points pour la qualification pour la finale, ce fut un excellent weekend bordelais pour moi. »

Un excellent week-end pour l’organisation également pour le Jumping International de Bordeaux et son Salon du cheval qui ont enregistré pendant les quatre jours plus de 57 000 entrées, soit une hausse de 21% par rapport à l’an dernier. De quoi donner des ailes aux équipes de Congrès et Expositions de Bordeaux et concocter une édition 2019 encore plus prometteuse. Rendez-vous du 7 au 10 février l’année prochaine !

Suggestions

patrice

Patrice Delaveau entre dans l’histoire à La Baule

En s’imposant, vendredi après-midi, une troisième fois dans le Grand Prix Longines de la Ville …