vendredi 15 décembre 2017
Accueil / Près de chez vous / Basse-Normandie / Charles-Henri Fermé: « Tétouan, c’est comme un 5* ! »
ferme
Charles-Henri Fermé démarre en fanfare sa tournée marocaine (photo: Xavier Boudon)

Charles-Henri Fermé: « Tétouan, c’est comme un 5* ! »

Il fait partie du contingent français débarqué sur la côte marocaine pour effectuer la tournée du Morocco Royal Tour. Vraiment découvert sur la scène hexagonale depuis deux ans, Charles-Henri Fermé s’affirme de plus en plus à l’international. D’ailleurs, il a parfaitement débuté ce week-end par une victoire dans le CSI3*, après celle enregistrée par sa femme, Marie Eugénie Angles.

Les chevaux semblent avoir bien voyagé ?

C-H Fermé: Ils ont tous bien voyagé sauf Volonté d’Eve, la jument qui gagne l’épreuve 1,30m du CSI3*. Elle a eu un petit peu plus de mal à s’y faire, elle ne voyage pas très bien. Là elle a quand même fait trois jours de transport, mais elle s’est bien remise, la preuve. Hier j’étais un peu vexé d’être 3e alors j’ai mis les bouchées doubles aujourd’hui et comme à son habitude, elle a encore gagné. C’est une jument qui gagne une voire deux épreuves par week-end, qui doit être à 80% de classements cette année. C’est un peu ma jument de coeur, elle est sympathique et veut tout faire pour être sans faute.

C’est une bonne journée aussi pour le couple puisque Marie gagne aussi ?

C-H Fermé: Effectivement, c’est une bonne journée pour le Haras du Breuil en général. Le premier jour, je gagne l’épreuve de vitesse du CSI3*, Marie gagne la grosse du 1* et termine 9e de la petite. Pour l’instant nous sommes à 100% de réussite, j’espère que ça va continuer. Pour l’instant, on ne peut pas faire bien mieux.

C’est un choix de longue date de venir sur cette tournée ?

C-H Fermé: J’en rêvais, je voulais le faire. C’était le moment parce que Volonté était en forme, j’ai un bon 8 ans. J’ai malheureusement vendu mon autre bon cheval de 8 ans mais il reste encore Sacré Coeur qui a 14 ans. Il va commencer à décliner et je voulais l’amener cette année car l’année prochaine, je ne suis pas sûr qu’elle puisse encore le faire. J’ai tout fait pour entrer dans ce concours qui aujourd’hui est assez fermé puisque quand on voit la qualité des cavaliers et des chevaux, nous sommes vraiment sur du concours de haut niveau.

Que pensez-vous justement du concours ?

C-H Fermé: Nous sommes reçus comme des rois. On a l’impression d’être en Europe avec le « folklore » du Maroc. Tout est parfait, que ce soit les pistes, le chef de piste, l’accueil, tout est fait comme si nous étions sur un 5*.

Cela change-t-il quelque chose de venir ici ?

C-H Fermé: Il y a plus de palmiers pour commencer (rires). C’est plus détendu, même si nous sommes là pour la compétition. On sent que tout est relax.

Vous avez fait le chemin depuis la Normandie ?

C-H Fermé: Exactement, au Breuil en Auge depuis deux ans. Nous avons monté une écurie avec ma femme Marie Eugénie Angles, le Haras du Breuil. Nous louons une grosse partie des infrastructures à Edward Levy, Hugo Breul et Tanguy Dobremez. Nous gardons 16 boxes, nous ne voulons pas monter au-delà. Surtout, nous faisons naître une quinzaine de poulains par an. Nous sommes un gros centre d’élevage également. J’adore les croisements, faire naître…j’espère qu’un jour, un crack sortira.

Suggestions

Staut IJRC

Kévin Staut nouveau président à la tête de l’IJRC

C’est acté. L’Assemblée Générale Extraordinaire de l’International Jumping Riders Club (IJRC) s’est tenue ce vendredi …