vendredi 22 novembre 2019
Accueil / Près de chez vous / Ile de France / Margaux Bost : « Lyon, c’était vraiment sympa »
margaux
© Alleaume Gilles 2016. Jumping de la Baule 2016. Grand Prix AC Print - Top Jeunes Talents FFE. BOST Margaux (FRA). AS DE PAPIGNIES.

Margaux Bost : « Lyon, c’était vraiment sympa »

A 24 ans, Margaux Bost affiche déjà un beau palmarès. Championne d’Europe Children puis Jeunes Cavaliers, elle illustre parfaitement la réussite familiale. Si la médaille d’or de son tonton Bosty cet été a quelque peu éclipsé – avec bonheur – le reste de la dynastie, Margaux n’en continue pas moins son chemin vers le haut niveau. Pendant que sa jumelle, bientôt maman, prend une petite pause, elle disputait ce week-end son tout premier CSI5* avec le puissant gris As de Papignies. Elle revient pour nous sur cette première.

Comment as-tu préparé ce CSI5* de Lyon ?

J’ai participé au CSI3* de Saint-Lô la semaine dernière, qui reste un gros concours avec un très beau plateau de cavaliers et de chevaux. Les deux premiers jours, j’étais un peu timide sur la piste avec tous ces grands cavaliers. Le troisième jour, je termine 3e en me disant qu’il faut que je me batte. C’était bien.

Ton cheval As de Papignies est-il plus à l’aise sur les petites ou les grandes pistes ?

Il est bien sur tous les terrains, indoor ou extérieur, l’herbe, le sable,…

La piste de Lyon a des airs d’arène, il y a du bruit, ça ne l’a pas gêné ?

Il est un peu émotif mais c’est quand même aussi sa qualité. Il est très grand alors s’il n’était pas émotif, il ne serait pas aussi bon je pense (rires).

Le niveau 5* est-il un vrai objectif pour toi ?

Je vise vraiment le niveau 5*. C’est Sylvie Robert qui m’a invitée ici, sur les conseils de Thierry (Pomel, ndlr) et c’était vraiment sympa. J’ai un autre cheval de 8 ans, Felix, qui est vraiment fait pour sauter de gros grands prix. J’ai aussi de bons jeunes chevaux, dont la jument 3e du Championnat des CIR SHF 5 ans cette semaine.

Comment va s’organiser la fin de saison ?

J’attends pour l’instant des sélections. Je vais participer au Grand National FFE du Mans avec As, puis au CSI3* de Rouen qui sera un beau concours.

La médaille de Bosty n’a-t-elle pas un peu éclipsé le reste de la famille ?

Si un petit peu (rires)…mais cela nous a fait une belle publicité, nous étions tous très heureux pour lui.

Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Je pense que cela nous a permis de nous faire connaître encore plus.

Travailles-tu parfois avec Bosty, est-ce qu’il y a une entraide entre vous ?

Nous ne travaillons pas tous ensemble en permanence. Nous évoluons sur les mêmes pistes. Quand Bosty a un conseil à donner, il le donne. Parfois nous essayons de faire un peu de commerce ensemble. Mais pour les entraînements, je ne travaille qu’avec mon père Olivier ou Thierry Pomel.

Propos recueillis par Xavier Boudon à Lyon.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …