lundi 21 octobre 2019
Accueil / Saut d'obstacles / Pedro Veniss prêt pour le Grand Slam !
veniss
Pedro Veniss et Quabri de l'Isle ajoutent un troisième Grand Prix 5* à leur palmarès ! (photo: Gilles Alleaume)

Pedro Veniss prêt pour le Grand Slam !

Pendant que nous dormions tranquillement en repensant aux victoires parisiennes de Julien Epaillard et Lorenzo de Luca, de l’autre côté de l’Atlantique, un brésilien – encore ! – s’offrait une nouvelle victoire prestigieuse. Pedro Veniss, vainqueur de Genève et Versailles, s’est en effet imposé dans le Grand Prix 5* de Calgary avec le SF Quabri de l’Isle. Prochaine cible : les Masters !

Il l’avait annoncé lors de la conférence de presse du CSI5* de Versailles. En l’absence de grande échéance mondiale cette saison, Pedro Veniss visait Calgary. Car après sa victoire genevoise, il espérait secrètement enchaîner avec un second succès, synonyme de bonus substantiel ! 500’000€, rien de moins. Alors quoi de mieux pour préparer les Spruce Meadows Masters de septembre que d’effectuer un galop d’essai ? Ce week-end, le plateau proposé par le CSI5* canadien offrait déjà un très bel échantillon de ce qui se fait de mieux au niveau mondial. Lamaze, Farrington, Ward, Madden, Millar, Polle s’étaient déplacés. Mais à l’instar de bon nombre de grands prix cette saison, la finale au chronomètre opposa trois outsiders.

Remarqué cet hiver sur la tournée de Floride, Peter Lutz (USA) semble avoir trouvé cette fois les bons boutons pour tirer le meilleur de son Selle Français Robin de Ponthual. Le frère utérin d’Ohm de Ponthual signa le premier parcours sans faute de ce grand prix. Fernando Martinez (MEX), au paddock à ce moment là, l’imita trois minutes plus tard. A 28 ans, il appartient à cette nouvelle génération latino-américaine bourrée de talent, mais encore peu connue du public européen. Dans la lignée des Pasquel, Martinez effectue ainsi une entrée remarquée sur le devant de la scène. Le public, justement, dut attendre 20 passages pour enfin revoir un parcours parfait. Pedro Veniss, dernier qualifié, disposait de l’avantage de partir en dernier. Et il sut s’en servir. Certes, Peter Lutz lui mit la pression en effectuant un second sans faute au barrage. Fernando Martinez joua son va-tout. Il faillit réussir son coup mais une barre le priva d’une victoire quasi assurée. Avec un chrono de 4 secondes plus rapide que l’américain, Fernando a montré que c’était possible. Pedro Veniss sut trouver les bonnes trajectoires et mener Quabri de l’Isle à la victoire.

4e du précédent grand prix de Calgary, victorieux à Versailles, le couple enchaîne les belles performances et devrait grimper encore un peu au classement mondial.

Classement complet: CLIQUEZ ICI.

Suggestions

deroubaix

CSI4* Bourg-en-Bresse : la victoire pour Alexis Deroubaix

Rendez-vous incontournable cette semaine avec le très prisé CSI 4* de Bourg-en-Bresse. Les victoires tricolores …